L’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE) (ex-ANSEJ), a accepté 287 dossiers supplémentaires, en vue du remboursement des dettes des entreprises en difficulté, a indiqué, dimanche, un communiqué du ministère délégué chargé des micro-entreprises qui a assuré de la poursuite de l’opération jusqu’au parachèvement de l’examen de toutes les demandes. «En application des axes de la nouvelle stratégie mise en place pour la relance du dispositif ANADE et la prise en charge des micro-entreprises en difficulté à travers le remboursement de leurs dettes ou la relance de leurs activités, selon le cas, une 10e séance de travail de la commission de Garantie, composée de représentants du Fonds de caution mutuelle de garantie risques/crédits jeunes prometteurs et de l’ANADE, a été tenue», lit-on dans le communiqué. Lors de la réunion tenue au siège de l’ANADE», il a été procédé à l’examen de 500 dossiers présentés par les représentants des banques, débouchant sur l’acceptation de 287 dossiers pour le remboursement de plus de 53 milliards de centimes». Par ailleurs, le traitement de 192 dossiers a été reporté, car les entreprises en question sont toujours en activité. Il s’agit, donc, de les accompagner par l’ANADE, par un rééchelonnement de leurs dettes, à la faveur de plans de charges pour la relance de leurs activités à travers les accords conclus. La même source fait état, également, de la régularisation définitive de 17 dossiers par des propriétaires de micro-entreprises, à travers le paiement de leurs créances auprès des banques et de l’Agence. Quatre dossiers ont été renvoyés aux banques, car ne remplissant pas les conditions de remboursement, a-t-on précisé. Ainsi, le nombre global des micro-entreprises en difficulté, dont les dossiers ont été examinés lors des séances, s’élève à 5.015 dossiers, selon le communiqué qui fait savoir que d’autres séances seront programmées chaque semaine, d’autant plus que pas moins de 500 dossiers seront examinés à chaque séance. (APS)