Vingt cas d’asphyxie au monoxyde de carbone, dont deux décès, ont été enregistrés dans la wilaya de Relizane depuis le début de l’année, a-t-on appris auprès de la Protection civile. Ce bilan est en légère baisse par rapport à l’année 2016, où 25 cas d’asphyxie au monoxyde de carbone avaient été recensés

par ces mêmes services, qui n’ont déploré aucun décès parmi la trentaine de personnes sauvées in extremis d’une mort certaine, grâce à l’intervention rapide des secours, a-t-on précisé. Pour réduire davantage le nombre d’accidents et préserver la vie des citoyens, une semaine d’information et de prévention contre ce «tueur silencieux» a été lancée dernièrement par la direction locale de la Protection civile, en collaboration avec la Société de distribution de l’électricité et du gaz de Relizane et la Direction de l’éducation, a indiqué la même source. Outre des journées «Portes ouvertes», qui ont lieu au sein des différentes unités d’intervention de la Protection civile, des équipes mobiles vont sillonner les localités rurales récemment raccordées au réseau de gaz naturel, afin d’informer les nouveaux abonnés sur les conditions d’utilisation de cette énergie et les règles de conduite à tenir lors de l’installation des appareils domestiques ou en cas d’accidents, a-t-on précisé. Des cours de prévention seront également dispensés dans les établissements éducatifs du chef-lieu de wilaya afin d’inculquer aux élèves une culture préventive susceptible de contribuer à réduire les risques d’accidents domestiques pouvant entraîner des décès, a fait remarquer la même source.