La localité de Yellel, parmi les plus peuplées de la wilaya de Relizane, située à 21 km au sud du chef-lieu, a longtemps souffert de l’épineux problème des eaux usées débordant même dans les champs agricoles, représentant un sérieux problème de salubrité publique pour la population et aussi pour l’environnement.

Dans ce cadre et pour lutter contre le phénomène, la direction de l’hydraulique de la wilaya a entamé depuis plusieurs semaines différentes actions pour le traitement des eaux usées. La première opération, dont les travaux ont été achevés, consiste dans l’assainissement de la zone dite «Olivettes» et l’hôpital sur des linéaires de 2 000, 800, 1 000 et enfin 1 250 m. On notera aussi la réalisation de la station de relevage des eaux usées du centre de Yellel, dont les essais ont été très concluants. Selon la DHU, «la station sera mise en service au cours de cette semaine». Par ailleurs, une lagune naturelle, qui sera mise en service au plus tard en juillet 2018 pour une capacité de 18 000 équivalents habitants, vient d’être achevée. Sa mise à niveau est en cours. Les eaux usées, une fois naturellement épurées, seront utilisées au profit de l’agriculture. Concernant l’infiltration des eaux usées, avec une conduite d’eau «cross-connexion» enregistrée le 1er juin 2018, le réseau a été immédiatement isolé par les services de l’ADE au niveau du quartier des Vignes. L’opération de réhabilitation du réseau d’AEP est en cours de lancement, rassurent les services de l’hydraulique.