Un nouveau plan de circulation projeté par la Direction des transports depuis belle lurette, pour décongestionner la ville de Relizane, se fait toujours attendre. Le directeur des transports de la wilaya parle encore de «phase primaire» (phase d’étude)

dans l’élaboration du nouveau plan de circulation et dit qu’il «n’est pas en mesure d’avancer une date approximative pour le parachèvement du plan». Celui-ci passera, selon le Directeur, par cinq phases de réalisation dont deux seulement sont approuvées par ses services pour le moment. «La deuxième phase du plan a été approuvée dernièrement, nous en sommes à présent à la troisième», nous explique-t-il, sans pour autant nous fournir le moindre détail sur la date de sa mise en œuvre. En voyant le rythme avec lequel progresse la réalisation du nouveau plan de circulation, on pourra dire qu’il ne verra pas le jour de si tôt. Pour l’heure, les automobilistes continuent à en pâtir, surtout avec le lancement du projet de réalisation de l’échangeur des Quatre-chemins dont la livraison ne se fera pas avant deux ans, et l’état des routes qui n’arrange pas la situation. Avec un parc automobile qui explose et des infrastructures routières insuffisantes, la situation ne peut qu’être ainsi. Même avec l’ouverture de deux trémies, la circulation est toujours aussi dense au niveau du chef-lieu. La mise en place d’un nouveau plan de circulation est d’une nécessité indéniable pour décongestionner les rues de la ville qui ne peuvent plus contenir les flux d’automobilistes.