La cheffe de l’Exécutif de la wilaya de Relizane, en l’occurrence Mme Nacera Brahmi, s’est rendue, jeudi, à la zone industrielle de Sidi Khettab (35 km au nord-est du chef-lieu de wilaya), pour une visite d’inspection et de travail, la deuxième depuis quelques mois.

Elle devient pour elle sa véritable carte de visite qu’elle veut à tout prix réussir. Elle dira, alors qu’elle s’entretenait avec des gérants rencontrés sur les lieux, « on est là pour aider et accompagner les investisseurs qui veulent travailler et concrétiser leurs projets dans les délais contractuels. Et on est là aussi pour annuler les arrêtés de concession et restituer les assiettes foncières à ceux qui n’ont pas démarré leur projet», car d’autres ont grandement besoin et les demandes en instance sont nombreuses. Il faut les satisfaire et c’est le rôle des pouvoir publics. Les unités visitées sont celles de la fabrication de boulonnerie pouvant offrir 400 emplois directs et indirects, du granit, de l’acier et tôle, de revêtement de sol, du froid. Les discussions abordées ont permis à la wali de connaître les préoccupations des opérateurs pour lesquelles elle est disposée à faire tout ce qui est en son pouvoir pour régler les  problèmes recensés. Elle a insisté à ce que ces projets doivent refléter réellement les attentes des populations et les engagements tenus par ces derniers en matière de création de valeurs ajoutées à l’économie de la région et dans le domaine de la création des postes d’emploi. Si par le passé, la cheffe du Conseil de wilaya avait dit  qu’elle serait « dans l’obligation d’annuler des arrêtés de concession si dans quelques mois, les bénéficiaires d’assiettes foncières ne démarrent pas leur projet, il semblerait que cette fois, des mesures sérieuses vont tomber.