La commission ministérielle de la fatwa a émis, hier mercredi, une fatwa relative à la prière de l’Aïd El Fitr qui sera faite cette année à domicile, «individuellement» ou «en famille». En raison de la situation pandémique, la commission ministérielle de la fatwa affirme que «l’accomplissement de la prière de l’Aïd el Fitr doit se faire à domicile, en groupe avec les membres d’une même famille ou individuellement, et au lieu du travail pour les gens qui assurent la permanence, dans le cadre autorisé, et ce, en consécration de ce rite religieux et dans le but d’obtenir le grand mérite et rétribution de son accomplissement, d’autant que cette prière relève de la Sunna avérée etauthentique du Prophète (QSSSL)».
«Les jurisconsultes ont autorisé l’accomplissement de cette prière à la maison pour les personnes dans l’incapacité de sortir et cela s’applique aux conditions imposées, en raison de la propagation de la pandémie de covid-19», a rappelé la commission. La commission a autorisé également «le takbir» (évocation d’Allah) et le tasbih via les hauts-parleurs des mosquées, appelant les gens à en faire de même chez- eux, pour préserver cette tradition et perpétuer cette pratique religieuse, et à répandre les valeurs de joie et de bonheur en cette journée de fête religieuse» qui marque la fin du mois de jeûne. <