Le premier ministre, Abdelaziz Djerad, a instruit hier mercredi les ministres concernés à l’effet d’accélérer le processus de simplification engagé en matière de facilitations administratives pour la relance économique et de mettre en place un point focal au niveau de chaque département pour contrôler les mesures prises dans ce cadre.

Ces instructions ont été données lors d’une réunion du gouvernement, présidée par M. Djerad et qui s’est déroulée par visioconférence, selon un communiqué des services du Premier ministère. A cet effet, le gouvernement a entendu une communication présentée par le ministre de la Pêche et des Produits halieutiques, en sa qualité de coordonnateur du groupe de travail interministériel relatif aux facilitations administratives pour la relance économique. Dans l’objectif d’assurer la transformation et le développement de l’économie nationale en agissant notamment sur le volet de la modernisation et de la débureaucratisation de son environnement administratif, l’ensemble des activités économiques et commerciales soumises à des autorisations préalables ont été recensées sur la base de quatre critères, à savoir le mode de dépôt et de délivrance des actes (guichet ou plateforme numérique), le nombre de pièces constitutives du dossier, le délai de traitement et de délivrance des actes, ainsi que la gestion centralisée ou déconcentrée des demandes. Cette évaluation a été élargie également aux autres institutions disposant de prérogatives de puissance publique, a précisé le communiqué. A l’issue de cette présentation, M. Djerad a instruit les ministres concernés à l’effet d’accélérer le processus de simplification engagé et de mettre en place un point focal au niveau de chaque département ministériel pour contrôler la mise en oeuvre des mesures prises dans ce cadre et pour veiller à ce que les nouveaux textes proposés prennent en charge le souci d’allégement et de facilitation en tant qu’axe prioritaire de l’action du gouvernement. Un rapport circonstancié sera présenté en Conseil des ministres en matière de mise en oeuvre de la démarche de simplification et d’allégement des procédures au profit des citoyens et des entités économiques et commerciales, a-t-on ajouté de même source.(APS)