Le Centre national du registre de commerce (CNRC) a révélé, hier, le nombre de commerçants en exercice et immatriculés qui s’élève, aujourd’hui, à 2 126 349 personnes physiques et morales. Un chiffre, établi au 5 janvier 2021 par les services du CNRC et qui révèle une hausse par rapport aux derniers indicateurs publiés «fin 2019».
Le recensement réalisé par la structure placée sous l’égide du ministère du Commerce précisait, alors, que «le tissu économique national à fin 2019 est de l’ordre de 2 059 810 commerçants inscrits au Registre du commerce». Soit une hausse qui s’établit aujourd’hui à 66 539 commerçants inscrits.
En ce sens, dans un nouveau document publié hier en marge des Journées nationales sur le registre de commerce, et en partie repris hier par l’APS, le CNRC explique que le nombre de «sociétés immatriculées au Registre de commerce» jusqu’au 5 janvier 2021, s’élève à 245 251. Leurs activités sont quant à elles orientées vers la production de marchandise pour 75 037 sociétés, la production artisanale pour 1 666, la distribution en gros pour 24 053, l’importation pour 43 017, la distribution au détail de 19 152 et les services 79 367. L’activité d’exportation concerne pour sa part 2 959 entreprises, selon le rapport du CNRC. La même structure ajoute par ailleurs, à propos de l’activité de «troc», que 259 personnes activaient dans ce domaine «jusqu’au 5 janvier dernier», dont 228 personnes physiques et 31 morales. La
wilaya d’Adrar restant la principale zone d’activité pour le commerce
de troc, avec 144 personnes physiques et 9 morales, ajoute la même source.
Quant à la mission de contrôle de l’activité des commerçants, le ministère du Commerce a, pour sa part, expliqué hier que ses services avaient mené, en 2020, un total de 180 948 interventions «dans le cadre de la lutte contre le phénomène de l’exposition des produits alimentaires en dehors des locaux commerciaux». Des opérations qui ont entraîné pas moins de 4 476 contraventions dont 700 avec «propositions de suspension de l’activité». Le même bilan communiqué par le secteur du commerce ajoute que 1 066 mises en demeure ont également été exécutées durant la même période, avec 737 opérations de fermeture (proposition de suspension de l’activité).
Les services de contrôle du ministère du Commerce font état de la
saisie de «82 043 litres et de 314 80 tonnes» de marchandises diverses ; le montant cumulé est estimé à 28 705 535 DA. n