La coordination nationale des militaires en retraite, des blessés, radiés et ayants droit clarifie davantage sa position sur la prochaine élection présidentielle. Dans un communiqué rendu public jeudi soir, la coordination a précisé que le prochain rendez-vous électoral ne constitue nullement un enjeu pour ses membres.
« Notre position est de garder la même distance avec tous les candidats à l’élection présidentielle quels que soient leur formation politique et parcours », indique la coordination dans son communiqué. « Nous rappelons que la coordination n’est pas une organisation des rendez-vous électoraux », ajoute le document, qui décline toute responsabilité quant à l’utilisation de la coordination à des fins électorales. S’adressant aux pages facebook, aux médias classiques et aux journaux électroniques, la coordination leur demande de vérifier les informations qu’ils publient sur les militaires en retraite. Elle rappelle dans ce cadre que sa plateforme de revendications a un caractère social. Autrement dit, elle refuse toute instrumentalisation de sa plateforme de revendications à des fins politiques notamment à la veille de l’élection présidentielle du 18 avril prochain.
Pas de rencontre avec Ali Ghediri
La coordination nationale des militaires en retraite, des blessés, radiés et ayants droit a nié également la programmation d’une quelconque rencontre avec le candidat indépendant Ali Ghediri. «En ce qui concerne les informations qui circulent sur les réseaux sociaux et qui annoncent une éventuelle rencontre entre la coordination et le candidat Ali Ghediri, nous tenons à préciser que nous n’avons rien programmé », a-t-elle noté. Pour rappel, l’ex-coordinateur national de la coordination nationale des militaires en retraite, des blessés, radiés et ayants droit Ammar Hassini, dit, Amar El Béret, a chargé, dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, le candidat Ali Ghediri. Il lui impute la responsabilité de la radiation arbitraire d’anciens militaires et a appelé, par la même occasion, les militaires en retraite, les radiés, les ayants droit à ne pas voter pour Ghediri. Dans une réponse à cette vidéo, Ghediri dira qu’il assume pleinement la radiation de milliers de militaires. « C’est une décision que j’assume pleinement », a-t-il répondu à une question lors d’un passage à Web Radio M. Pour lui, il s’agit d’une décision de l’institution. Par ailleurs, il a refusé de s’exprimer sur la légitimité des revendications soulevées par les militaires en retraite.