La Cour de Tipasa a « rejeté catégoriquement« , jeudi, ,dans un communiqué les informations relayées par des organes de presse, portant sur le refus de la demande émise par Karim Tabou pour un appel téléphonique avec sa famille, durant sa période de détention. La même source a affirmé, que le Président de l’UDS (parti non agréé) « a volontairement refusé d’effectuer un appel téléphonique avec un membre de sa famille, en dépit de l’accord, qui lui a été signifié par les autorités judiciaires compétentes, suite à une demande qu’il avait exprimée précédemment ». Dans ce communiqué, le parquet général près la Cour de Tipasa a affirmé que Karim Tabou, en détention au niveau de l’établissement pénitencier de Koléa (Tipasa), « a effectivement émis une demande pour effectuer un appel téléphonique avec un membre de sa famille. Laquelle demande a été transférée par l’établissement pénitencier à l’autorité judiciaire compétente, qui l’a approuvée après examen ».
« Après examen, la demande a été approuvée par les autorités judiciaires compétentes. Le concerné a été autorisé à effectuer une communication
téléphonique avec sa famille, mais une fois informé de cette autorisation, et après invitation à utiliser le téléphone, Karim Tabou a refusé
d’effectuer tout appel téléphonique, sauf après consultation de ses avocats »,
est-il affirmé dans le même document.
La Cour de Tipasa a, à ce titre, « rejeté catégoriquement » les informations relayées par des organes de presse, portant sur le refus de la demande
émise par l’intéressé pour un appel téléphonique avec sa famille, durant sa période de détention au niveau de l’établissement pénitencier relevant du territoire de compétence de la dite Cour, est-il souligné, par ailleurs.