Par Kahina Sidhoum
Général Emballage et le cimentier Lafarge Algérie ont signé, hier à Alger, une convention destinée à assurer le recyclage des déchets en papier. Cette convention va permettre à Général Emballage de récupérer tous les déchets issus du processus de fabrication de sacs en papier Kraft pour un usage industriel, au niveau de l’unité Lafarge Sacs à Bordj Bou-Arréridj, pour les utiliser dans de nouveaux cycles de production.
Ces opérations permettront ainsi de jeter les bases d’un partenariat axé sur une «économie circulaire, une préservation des ressources naturelles, en accord avec leurs valeurs environnementales et sociétales», lit-on dans le communiqué de Lafarge Algérie qui a couronné la cérémonie de signature.
Pour Ramdane Batouche, manager de Général Emballage, «la cause environnementale est au cœur même du modèle d’affaires» de la société qu’il préside. «Nous visons la production d’emballages avec un bilan carbone le plus bas possible et c’est pourquoi cet accord compte beaucoup car par le prestige et le rang de Lafarge, nous sommes convaincus qu’il ne manquera pas de produire un grand effet d’entraînement», a-t-il déclaré
Selon le communiqué de Lafarge Algérie, «grâce à cette démarche écoresponsable, la consommation des ressources naturelles pour la production de papier carton chez Général Emballage sera réduite, car le recyclage d’une tonne de carton permet d’éviter la «consommation» de 2,5 tonnes de bois, 50 m3 d’eau et de 13 MWh d’énergie et le rejet de 2,5 tonnes de CO2».
Pour Nicolas George, représentant du groupe Holcim en Algérie, qui s’est réjouit de ce partenariat, «l’industrie de la valorisation des déchets est aujourd’hui un enjeu majeur pour le développement de capacités productives performantes et pour accompagner l’effort de transition écologique de l’économie algérienne. Cette action s’inscrit pleinement dans la stratégie du gouvernement en matière de protection de l’environnement et de la promotion de l’économie circulaire», a-t-il dit. n