Le président de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), Lakhdar Salmi, a reçu dimanche à Alger une délégation du Fonds monétaire international (FMI), avec laquelle il a évoqué les différentes réformes financières et économiques menées par l’Algérie. Dans une déclaration à la presse au terme de la rencontre, tenue au siège de l’APN, M. Salmi a précisé que la rencontre «a porté sur les réformes économiques et financières menées par l’Algérie». «Les bases de ces réformes ont été jetées par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune le jour de son élection à la tête du pays», a-t-il ajouté, rappelant que «les réformes politiques et institutionnelles qui sont une base solide pour le lancement des réformes financières et économiques, s’inscrivent au titre des 54 engagements de son programme». Il a indiqué, à ce propos, qu’«après parachèvement du processus de reconstruction institutionnelle, les réformes financières et économiques ont été lancées, suivant une approche démocratique participative avec toutes les institutions». Pour sa part, la cheffe de la délégation du FMI, Geneviève Verdier a déclaré que «les discussions et les échanges tenus avec la Commission des finances et du budget de l’APN étaient constructifs».