Charaf-Eddine Amara a évoqué dimanche soir, en marge du match amical entre la sélection A’ de Madjid Bougherra et le Togo (0-0) au stade Mustapha-Tchaker, le recours interjeté par sa structure concernant le match Algérie – Cameroun. Le président en instance de démission de la Fédération algérienne de football (FAF) assure que personne ne sait sur quoi les décisions de la FIFA porteront.
« Personne ne sait ce qui se passera le 21 avril. Nous avons déposé un recours et fourni toutes les preuves nécessaires. On verra ce que la FIFA décidera » a déclaré le successeur de Kheireddine Zetchi. C’est une manière indirecte de calmer toutes les spéculations à ce sujet.
Par ailleurs, l’actuel décideur du football Dz avait, à maintes reprises, noté qu’il ne faut pas se focaliser sur cette affaire et passer à autre chose. Pour lui, l’absence des protégés de Djamel Belmadi de la Coupe du Monde 2022 au Qatar est déjà actée. En outre, il avait précisé que la plainte concerne plus la prestation de l’arbitre Bakary Gassama. Pour résumer, Amara ne croit pas trop que le dossier algérien puisse obtenir gain de cause qui débouchera sur un match à rejouer.