La wilaya d’Alger a annoncé, lundi, l’annulation des anciennes autorisations exceptionnelles de circulation délivrées auparavant par ses services au profit des institutions publiques et privées, et leur remplacement par «un nouveau modèle d’autorisations», suite à la reconduction de 15 jours supplémentaires du confinement partiel à domicile, dans le cadre des mesures de gestion de la crise sanitaire du fait de la propagation du nouveau coronavirus.
Dans un communiqué publié sur sa page facebook, la wilaya d’Alger a souligné qu’»après réadaptation des horaires de confinement partiel à domicile à travers tout le territoire de la wilaya d’Alger de 20:00 au lendemain à 05:00 pour une durée supplémentaire de 15 jours, à partir du 10 novembre, «le wali d’Alger informe l’ensemble des institutions publiques et privées, ainsi que les individus titulaires d’une autorisation exceptionnelle de circulation auprès des services de la wilaya d’Alger ou de ses circonscriptions administratives, de l’annulation de ces autorisations qu’il convient de remplacer par un nouveau modèle».
La même source a rappelé également «la suspension du transport urbain collectif public et privé durant les week-ends sur tout Alger, avec maintien de l’interdiction du transport collectif des personnes de et vers la wilaya d’Alger», soulignant que «tout contrevenant à cette mesure sera passible des sanctions juridiques énoncées».
«Il sera procédé à la fermeture des marchés de vente de véhicules d’occasion au niveau de l’ensemble du territoire de la wilaya d’Alger. Quant aux marchés hebdomadaires, un programme de contrôle strict devra être adopté par les services compétents afin de s’enquérir du respect des gestes barrières relatifs à la pandémie», note la source.
Il s’agit également de «la fermeture immédiate de chaque marché hebdomadaire ne respectant pas ces protocoles», ajoute le communiqué.
«Il a été décidé, en outre, la fermeture de tous les jardins publics et les espaces de loisirs et de divertissement se trouvant dans la wilaya d’Alger et la prolongation de la mesure interdisant toute forme de rassemblements d’individus et familiaux, les mariages, les circoncisions, les réceptions et au niveau des cimetières, où des sanctions sévères devront être prises à l’encontre des contrevenants», indique le communiqué.(APS)