La Fondation «Wissam el-Alam El djazairi» (Médaille du savant algérien) a organisé, samedi à Alger, une cérémonie pour la distinction d’un groupe de chercheurs algériens en reconnaissance de leurs réalisations scientifiques et contributions intellectuelles.
La cérémonie de distinction a été organisée au Centre international des conférences (CIC) Abdalatif-Rahal, en présence du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Brahim Boughali, du conseiller du président de la République, chargé des affaires économiques, M. Yacine Ould Moussa et de nombre de membres du Gouvernement.
Le savant moudjahid, Pr Youcef Mentalechta, a été distingué à cette occasion pour avoir connecté l’Algérie au premier câble internet en 1993 à partir de l’Italie, outre ses contributions à de nombreux projets d’Algérie Poste, et d’Air Algérie, ou encore la gestion du programme intergouvernemental d’informatique de l’Unesco 1970-1981.
Ont également été distinguées Dr Nachida Kasbadji Merzouk (9 brevets d’invention) pour avoir élaboré la première carte énergétique éolienne de l’Algérie, ainsi que le projet des capteurs solaires sur l’autoroute, et Dr Naima Benkari Boudidah, architecte, eu égard à ses nombreuses contributions et aux livres écrits dans le domaine de l’architecture et de l’urbanisme.
Intervenant à cette occasion, M. Boughali a affirmé que «l’Algérie d’aujourd’hui a tracé sa voie vers le renouveau, et est déterminée à aplanir tous les obstacles et les entraves», mettant en avant le rôle des savants dans le développement de la nation. Il s’est dit, dans le même sens, convaincu que «les savants algériens ne ménageront aucun effort en vue de rattraper le retard et être au diapason des nations qui ont franchi un pas vertigineux dans le développement». De son côté, le responsable de cette Fondation, Mohamed Moussa Baba Ammi a indiqué que cette distinction «se veut une reconnaissance à juste titre des efforts déployés par les savants algériens qui ont voué leur vie au service de la science et du savoir». n