La Société de gestion et d’exploitation des terminaux marins à hydrocarbures (STH), une filiale du Groupe Sonatrach, a réceptionné le premier remorqueur marin algérien pour accompagner l’accostage des navires de transport des hydrocarbures, avec un taux d’intégration de 65%, appelé progressivement à la hausse pour atteindre 80% pour d’autres projets du genre, en présence des ministres de l’Industrie, de l’Energie et des Mines et des Transports, respectivement Ahmed Zeghdar, Mohamed Arkab et Kamel Beldjoud.
La remise de ce remorqueur marin de 14 mètres de long, s’inscrit dans le cadre d’une convention portant construction et livraison de trois remorqueurs marins au profit de la société «STH». Les deux autres remorqueurs sont attendus à la réception durant les premier et deuxième semestres de l’année en cours, «soit de quoi contribuer à réduire sensiblement les délais de fret maritime», a affirmé le ministre de l’Energie.
M. Zeghdar a expliqué que cette opération fait suite à l’accord conclu entre la société Ecorep et la STH, relatif à la levée des obstacles entravant la concrétisation des termes de l’accord portant sur la construction de trois remorqueurs marins en acier pour soutenir l’industrie maritime nationale, avec objectif d’atteindre un taux d’intégration de 80%, après l’entame de la production de panneaux marins en acier par le complexe El Hadjar. Le ministre a relevé, en outre, que le remorqueur a été réalisé selon les normes internationales en vigueur, avec un suivi technique assuré par le «Bureau Veritas certification».