Après le constat de non-respect des mesures de prévention dans certaines localités de plusieurs wilayas, une attitude qui a conduit à la hausse des cas de coronavirus, les autorités locales ont décidé de prendre des mesures supplémentaires pour un confinement ciblé à Mostaganem, Ouargla et Tébessa.
C’est ainsi que le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a annoncé le réaménagement des horaires du confinement partiel à domicile dans l’ensemble des communes de la wilaya de Mostaganem, de 20 heures au lendemain à 05 heures et ce, pour une durée de 15 jours, à compter d’hier.
Cette mesure, décidée «conséquemment à l’évolution de la situation épidémiologique dans cette wilaya, impliquera un arrêt total de l’ensemble des activités commerciales, économiques et sociales y compris la suspension du transport des voyageurs et la circulation des véhicules», explique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.
Des décisions au niveau local ont concerné, également, l’ensemble des communes de la wilaya du sud Ouargla, à l’exception de celle d’El Borma. Le ministère de l’Intérieur a annoncé «le maintien du confinement partiel à domicile à travers l’ensemble des communes de la wilaya de Ouargla, de 17 heures au lendemain à 05 heures, excepté pour la commune d’El Borma où les horaires seront de 20 heures à 05 heures et ce, pour une durée de 15 jours». Les nouvelles mesures sont applicables depuis hier.
Idem pour la wilaya de Tébessa où «un confinement partiel à domicile est imposé à six communes, de 17 heures au lendemain à 05 heures», entré en vigueur depuis hier pour une durée de 15 jours. Il s’agit des communes de «Tébessa, Cheria, El Ogla, Bir El Ater, Ouenza et El Aouinet», selon le ministère de l’Intérieur.
Dans la capitale, après de nombreuses mesures prises ayant trait, entre autres, à la fermeture de plusieurs commerces et marchés de fruits et légumes, à bestiaux, etc. à grande fréquentation, donc à forte densité, ce qui encourage la fulgurante propagation du nouveau coronavirus à laquelle on assiste aujourd’hui en raison d’une absence quasi-totale des mesures de prévention dans ces lieux publics, une autre décision vient d’être prise dans la commune de Sidi M’hamed.
Les services de cette circonscription administrative ont rendu un arrêté portant «fermeture immédiate de l’agence de la Banque de développement local (BDL) du boulevard Larbi-Ben M’hidi dans la commune d’Alger-Centre, en raison du non-respect de ses client des mesures préventives de lutte contre le nouveau coronavirus», apprend-on dans un communiqué rendu public par les mêmes services.
La même responsable a appelé les citoyens à «éviter les rassemblements dans les espaces publics et les files d’attente au niveau des espaces commerciaux », tout comme il s’agit d’«intensifier les sorties sur le terrain pour s’assurer du respect par les commerçants des mesures de prévention» et de procéder à «la fermeture immédiate des commerces en cas d’infractions».I. D.