Les opportunités de partenariat dans le domaine énergétique, essentiellement dans les énergies renouvelables, ont été au centre des entretiens qu’a eus hier le ministre de l’Energie Noureddine Bouterfa avec l’ambassadrice du Canada à Alger, Isabelle Roy.

D’ailleurs, sur ce dernier point, le ministre de l’Energie n’a pas manqué de revenir avec son hôte sur le projet de construction de capacités énergétiques renouvelables de 4 000 MW, dont l’appel d’offres sera lancé avant la fin de ce mois, appelant les entreprises canadiennes à y répondre, dans le cadre de partenariats mutuellement bénéfiques à partager sur le long terme avec leurs homologues algériens. Pour rappel, cet appel à investisseurs consiste à réaliser des installations de production d’électricité à partir de sources renouvelables d’une capacité de 4 000 MW/an à raison de 800 MW/an, qui sont conditionnées par la réalisation d’investissements dans le domaine industriel. Les deux parties ont aussi abordé les différents domaines dans lesquels les deux pays peuvent échanger leurs expériences et développer des solutions à des préoccupations communes.R. B.