Alors qu’elle a mis Zinedine Zidane sur un siège éjectable, la presse madrilène affirmait hier que l’avenir du coach madrilène ne remettra pas en cause l’arrivée de Kylian Mbappé prévue pour l’été prochain. Kylian Mbappé, auquel il ne reste plus que deux ans de contrat avec le PSG, n’a toujours pas prolongé. Cet été, le Real Madrid n’a rien dépensé sur le marché des transferts. Pourquoi ? Parce que leurs destins vont se rejoindre l’été prochain pour un transfert record. Voilà le scénario bâti par les Merengue et la presse espagnole depuis plusieurs semaines. Argument de poids, la présence de Zinedine Zidane, icône absolu et modèle du jeune Mbappé.

Son transfert n’est pas conditionné
« Ma première idole a été Zidane pour tout ce qu’il a fait avec la sélection nationale », avait-il avoué en mai dernier dans les colonnes du Daily Mirror. Problème, cette même presse espagnole croit savoir que Zizou n’a plus que deux matches pour faire ses preuves et qu’en cas de contre-performance à Barcelone et en Ligue des champions la semaine prochaine, Florentino Perez lui indiquera la sortie. Une issue qui mettra un terme au rêve Mbappé ? En aucun cas, répond As. Le quotidien madrilène, qui cite des sources proches de la bombe de Bondy, affirme : « Le joueur n’a pas conditionné sa signature au Real à la présence ou non de Zidane » sur le banc madrilène.
L’attaquant du PSG reste donc l’objectif prioritaire des champions d’Espagne l’été prochain, avec ou sans Zidane. Une façon aussi pour la presse espagnole, et madrilène en particulier, de retomber sur ses pattes. n