Si vous êtes supporter du Real Madrid, vous n’êtes pas sans savoir que vous risquez de vivre un été 2022 plutôt joyeux. Du moins, si vous appréciez des joueurs comme Kylian Mbappé ou Erling Haaland. Pour le premier, c’est même pratiquement acté pour la plupart des médias espagnols proches des Merengues, et en interne au Bernabeu, tout le monde est serein quant à l’arrivée du Bondynois.
Pour le Norvégien, c’est moins évident, mais le Real Madrid semble bien être en pole position sur ce dossier, notamment parce que le principal concerné souhaite jouer en Espagne, alors que l’autre rival, le FC Barcelone, est dans une situation financière un peu plus précaire. Seulement, plus le mercato approche et plus on se pose des questions à Madrid… Déjà, certains estiment qu’il valait mieux ne recruter que l’un d’eux. Et maintenant que c’est pratiquement fait pour le Parisien, ils se posent des questions sur Haaland.
Duo incompatible ?
Dans un article d’opinion publié dans le quotidien AS, le journaliste Joaquin Maroto s’explique : « Premièrement, Benzema, qui est énorme en ce moment, est sous contrat jusqu’en 2023. Et Ancelotti compte sur lui pour être le numéro 1 devant. En plus de ça, le Norvégien doit lever les doutes sur son physique. La saison dernière il a eu 36 jours d’absence, cette saison 52. Aujourd’hui, acheter un joueur c’est comme acheter une entreprise, il faut estimer sa valeur en fonction des résultats de l’an dernier, de celui-ci et se projeter sur l’année suivante. Vu comme ça, aujourd’hui, Benzema vaut plus qu’Haaland. En 2023, on verra. »
Des propos qui rejoignent ceux tenus sur bon nombre d’émissions ces dernières semaines, où certains estiment qu’il sera difficile de faire cohabiter tout ce beau monde devant. On rappelle également que la presse espagnole a, à plusieurs reprises ces dernières semaines, expliqué que l’option de voir Haaland rester du côté de la Ruhr une saison supplémentaire puis débarquer en 2023 plaît particulièrement aux dirigeants du Real Madrid, même si elle comporte le risque qu’un autre club s’empare du cyborg norvégien. Un débat passionnant qui risque de reprendre de plus belle à l’approche du mois de juin… . n