Un grandissime favori face à un véritable trouble-fête. D’un côté, le géant ghanéen avec ses 9 finales disputées (record absolu) pour 4 triomphes.de l’autre, le très bon apprenti de la République Démocratique du Congo fort de sa 3e place lors de la CAN 2015.

Le pronostic est difficile à établir. Surtout après le rendement des Congolais (6 buts marqués/meilleure attaque) qui ont surpris plus d’un pour ce qui est du contenu de leurs prestations. Les «Léopards», qui ont terminé premiers de la poule «C» devant le Maroc, poursuivent sur le lancée d’il y a deux ans et cette médaille de bronze glanée après avoir remporté la petite finale contre la Guinée-Equatoriale pays hôte. Assez pour peser devant le CV ébouriffant des «Blacks Stars» ? Sur le papier, certainement pas. Il faut savoir que les héritiers d’Abédi Pelé, parmi lesquels figurent ses deux fils André et Jordan Ayew, restent sur 5 demi-finales de suite. Une constance qui témoigne des ressources de cette équipe qui regroupe des individualités remarquables à l’instar de Gyan Asamoah, Christian Atsu outre John Boye et Baba Rahman. Il y a aussi Solomon Asante qui retrouvera certains de ses coéquipiers du TP Mazembe comme Merveille Bope et Jonathan Bolingi dans le camp adverse. La réussite de la sélection de la RD Congo est, en partie, expliquée par l’hégémonie du club de Lubumbashi sur le niveau africain ses dernières années. Pour stopper cette émergence, seuls les quadruples vainqueurs du trophée semblent aptes à le faire. Toutefois, le coup de tonnerre n’est pas à écarter.n

Programme du jour
RD Congo-Ghana à 17h00 (Stade d’Oyem)

Egypte-Maroc à 20h00 (Stade de Port-Gentil)