Un rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien a été organisé, hier, à la Coupole du complexe sportif Mohamed-Boudiaf en présence de milliers de personnes, de représentants de partis politiques, d’associations, du mouvement estudiantin et des membres des deux chambres du Parlement,

des représentants des Fédérations de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et des représentants de l’ambassade de l’Etat de Palestine à Alger.

Le coup d’envoi de ce rassemblement populaire a eu lieu dans une salle archicomble et dans une ambiance galvanisée par les participants scandant leur soutien à la cause palestinienne et dénonçant la décision de l’administration américaine de transférer l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem (El Qods). Cette manifestation a eu lieu en même temps que d’autres actions de mobilisation dans d’autres wilayas en faveur de la cause palestinienne.
Présente à la manifestation, la moudjahida Louisette Ighilahriz a souhaité que cette mobilisation en faveur des Palestiniens se poursuive. Elle a ouvertement accusé les dirigeants arabes de « traîtrise » et d’«avoir abandonné les Palestiniens face à leur sort, seuls ». « La Palestine est orpheline et on doit aider les Palestiniens par tous les moyens », a-t-elle ajouté.
Pour sa part, le porte-parole du FLN, Sadek Bouguetaya, a qualifié la décision du président Trump de « dangereuse et provocation» dont les conséquences « sont à venir ». « La reconnaissance El Qods par les Etats-Unis comme capitale d’Israël va à l’encontre de la légitimité internationale », a-t-il ajouté, en qualifiant le chef de la Maison-Blanche d’« ignorant des résolutions des Nations unies et du droit international. Le représentant du FLN a souhaité que toutes les factions palestiniennes « s’unissent autour d’un seul plan d’action pour l’objectif d’arracher leurs droits ».
L’imam Ali Aya a fait savoir que les personnalités algériennes se sont entendues pour « créer un front national pour la défense d’El Qods » et faire porter la voix des Palestiniens dans toutes les tribunes « pour qui le droit a un sens ». Ce front, a-t-il indiqué, est en cours de constitution et restera indépendant de toute tutelle politique ou partisane. « On va annoncer sa création officielle ainsi que la liste de ses membres prochainement », a-t-il déclaré.
Pour Bachir Abouhattab, premier conseiller à l’ambassade de Palestine, il est important que les Palestiniens se sentent soutenus en cette période « cruciale » de leur lutte. « La légitimité internationale protégera El Qods », a-t-il dit, jugeant que la solidarité internationale finira par peser dans la balance en citant le dernier sommet extraordinaire des pays de l’Organisation de la coopération islamique (OCI). « La proclamation par l’OCI de Jérusalem Est comme capitale de la Palestine est judicieuse », a observé le diplomate palestinien. « Je conseille d’ailleurs aux autres institutions comme celle de l’Union européenne d’emboîter le pas à l’OCI », a déclaré Bachir Abou Hattab, en marge de l’événement.
Ce dernier a lancé un message en direction de Donald Trump. « Vous avez touché au socle de la dignité de notre nation, attendez-vous à tout », a-t-il lancé, avant d’ajouter : « Le peuple palestinien et son représentant légitime, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), vont réagir en fonction des circonstances. On agira en fonction de notre situation. » « L’histoire retiendra ceux qui nous ont soutenu et ceux qui nous ont abandonnés », a-t-il conclu.