Le nombre d’abonnés actifs de la téléphonie mobile (GSM, 3G et 4G) a enregistré une légère diminution de 0,45%, passant de 46,04 millions durant le premier trimestre à 45,83 millions au 2e trimestre de l’année 2021, selon le dernier bilan de l’Autorité de régulation de la Poste et des Communications électroniques (ARPCE) communiqué hier.

PAR NAZIM BRAHIMI.
Cette dernière précise que sur les 45,83 millions abonnés actifs, 39,97 millions sont au réseau 3G/4G, soit 87 %, contre 5,86 millions au réseau GSM soit 13 %, soulignant que le taux de pénétration aux réseaux de téléphonie mobile a enregistré une légère diminution nette de 0,52 point entre le 1er trimestre et le 2e trimestre 2021 (104,13 %).
Le trafic voix généré dans les réseaux de téléphonie mobile a atteint, quant à lui, un volume de 40 164 millions de minutes, dont 86,58 % réalisés en intra-réseau, 13,29 % en trafic national sortant, 0,08% en trafic international sortant et 0,05 % en trafic international entrant. Le rapport de l’ARPCE élaboré sur une population algérienne estimée à 44, 02 millions, fait ressortir que le trafic SMS généré dans les réseaux de téléphonie mobile a atteint un volume de 2 459 millions de SMS, dont 87,56 % réalisé en intra-réseau, 11,22 % en trafic national sortant, 0,16 % en trafic international sortant et 1,06 % trafic international entrant.
Par ailleurs, la téléphonie fixe a enregistré, selon le même rapport, une hausse de 1,78% avec près de 5 millions d’abonnés au 2e trimestre de 2021. En effet, près de 5 millions d’abonnés aux réseaux de téléphonie fixe (filaires et sans fil) ont été enregistrés durant le 2e trimestre en hausse de 1,78 % par rapport au 1er trimestre de l’année en cours, indique le même rapport. Le nombre d’abonnés aux réseaux de téléphonie fixe (filaires et sans fil) en Algérie a dépassé les 4,91 millions au 2e trimestre de 2021, alors qu’il était de 4,82 millions au trimestre précédent, représentant ainsi une évolution de 1,78% en un trimestre. Sur les 4,91 millions d’abonnés aux réseaux de téléphonie fixe au 2e trimestre de l’année en cours, 4,46 millions étaient des abonnés résidentiels (4,38 millions au 1er trimestre) et 449 707 d’abonnés professionnels (439 470 au 1er trimestre). A fin juin 2021, les abonnés aux réseaux de téléphonie fixe résidentiels représentaient 90,84 % du total des abonnés de la téléphonie fixe, contre 9,16% d’abonnés professionnels. L’Autorité précise également que sur le nombre total des abonnés aux réseaux de téléphonie fixe, 3,52 millions étaient des abonnés aux réseaux filaires et 1,25 million aux réseaux sans fil 4G LTE/Wimax.
Le nombre d’abonnés au réseau en fibre optique jusqu’au domicile (FTTH) a atteint, quant à lui, 113 238 au 2e trimestre de 2021. Ce nombre était de 92 937 au 1er trimestre de la même année, relève encore l’ARPCE. Le taux de pénétration aux réseaux de téléphonie fixe connaît, quant à lui, une légère évolution, atteignant les 11,15 % au 30 juin 2021, comparativement au 1er trimestre où il était fixé à 10,96% Le trafic généré dans les réseaux de téléphonie fixe par destination a atteint un volume de 409,89 millions de minutes au 1er trimestre de l’année 2021, soit une baisse de 14,41% par rapport à la même période de l’année précédente (479 millions de minutes).
Sur les 409,89 millions de minutes, 261 millions de minutes ont été réalisées en intra-réseau, 54 millions en trafic national sortant, 24 en trafic international sortant et 71 millions de minutes en trafic international entrant. Pour ce qui est de la proportion des ménages disposant d’une ligne de téléphonie fixe, l’ARPCE note une évolution qui a atteint 66,93% contre 65,79% au 1er trimestre de 2021.
Ce rapport a été élaboré sur un nombre des ménages estimé à 7,33 millions au 30 juin de 2021, précise l’ARPCE. <