La compagnie aérienne nationale Air Algérie a précisé, hier, les «conditions» à respecter pour les voyages de rapatriement vers l’Algérie. Le communiqué de la compagnie, qui intervient alors que les appels des Algériens bloqués à l’étranger à cause de la pandémie se multiplient, précise que cinq conditions seront exigées avant tout embarquement.
En effet, le communiqué d’Air Algérie, publié sur sa page Facebook, précise que «dans le cadre du programme de rapatriement opéré par Air Algérie, les conditions suivantes devront être respectées en ce qui concerne le sens étranger-Algérie». Cinq conditions sont en ce sens énumérées, à savoir la détention d’un passeport algérien, l’inscription auprès des représentations consulaires algériennes à l’étranger, ainsi que la possession d’un billet Air Algérie confirmé sur les vols de rapatriement.
Quant aux deux contions plus spécifiques à la situation sanitaire, le communiqué de la compagnie Air Algérie précise que les ressortissants algériens bloqués à l’étranger devront également être détenteurs d’une attestation de test PCR négatif effectué au moins 72 heures avant le vol. Une fiche d’identification sanitaire devra par ailleurs être remplie. Le document émis par le ministère de la Santé et téléchargeable depuis le site de la compagnie sur le lien https://airalgerie.dz/fiche-sanitaire-fr-en-ar demande plusieurs informations sur le voyageur, les dernières escales, et les derniers pays visités, tout en posant une seule question sur l’état de santé «est-ce qu’une prise de la température a été faite ?» La compagnie explique par ailleurs qu’il «s’agit d’une attestation que les voyageurs doivent remettre au contrôle sanitaire aux frontières de l’aéroport algérien de débarquement».
Pour rappel, ce dernier programme de rapatriement des Algériens a été lancé par la compagnie Air Algérie depuis le 4 décembre. Des vols depuis sept pays à destination de l’Algérie ont en ce sens été programmés jusqu’au 19 décembre prochain, avec cette semaine des vols entre Paris et Alger, les 14 et 16 décembre, et entre Marseille et Alger, les 15 et 17 décembre. Un rapatriement depuis l’Espagne est par ailleurs programmé entre Alicante et Alger, le 15 décembre, tandis que des vols de rapatriement sont également programmés au départ des Emirats arabes unis, entre Dubaï et Alger, les 14, 16 et 19 décembre, et au départ de l’Egypte, avec un vol Le Caire-Alger programmé le 17 décembre. Air Algérie annonce par ailleurs un vol au départ de l’Arabie saoudite, Djeddah-Alger prévu le 15 décembre. Les ressortissants bloqués au Canada devraient, quant à eux, bénéficier d’un vol retour entre Montréal et Alger le 18 décembre.