Et ceci est d’ailleurs visible à vue d’œil en sillonnant les différentes artères de Ghardaïa et de sa périphérie. Ils sont partout, eux c’est les hommes en bleu, chargés d’assurer la sécurité des biens et des personnes. Même s’ils ont en la mission toute l’année, il faut préciser que pour le mois sacré du Ramadhan, et comme tous les ans, la sûreté de wilaya de Ghardaïa a mis le paquet en mettant en place un programme spécial à travers le renforcement des mesures et des activités à caractère préventif et répressif tant dans le domaine de la sécurité publique que de celle de la sécurité routière. En renforcement des activités déjà mises en place tout au long de l’année, la sûreté de wilaya de Ghardaïa ainsi que les huit (8) sûretés de daïras qui lui sont rattachées ont opté pour un plan de sécurité adapté au mois de Ramadhan. A cet effet, plusieurs centaines de policiers, tous grades confondus, ont été mobilisés en vue d’assurer une présence continue sur le terrain et assurer le contrôle effectif à l’effet de garantir la protection des personnes et des biens et d’installer un climat de sécurité permanente.
Le programme est essentiellement articulé autour du renforcement des patrouilles pédestres et mobiles, notamment dans les lieux connaissant une forte affluence des citoyens par une présence concrète des forces de police dans les marchés, les places publiques et les quartiers à forte concentration de commerces. Pour ce qui est du volet de la prévention, le communiqué de la sûreté de wilaya insiste sur les règles de l’ordre et les risques sur la santé publique, en collaboration avec les services compétents en vue d’éradiquer toute forme de commerce illégal de produits de consommation sur les trottoirs et les routes, à travers l’organisation de sorties sur le terrain en compagnie des services de contrôle pour constater le respect des mesures de santé et d’hygiène, de réglementation ainsi que les règles du commerce. Pour ce qui est de la prévention routière, notamment en alertant sur le danger des accidents au dernier moment de la rupture du jeûne, les services de police renforceront leurs activités à travers la mise en place de points de contrôle sur les grands axes de la wilaya et sur les points noirs déjà recensés.O. Y.