Les horaires de travail applicables dans les établissements postaux durant le mois sacré de Ramadhan ont été fixés par Algérie Poste conformément aux nouvelles mesures d’allègement du confinement en vigueur dans le pays dans le cadre de la lutte contre le coronavirus (Covid-19), indique lundi un communiqué de cet opérateur public. «Conformément à la décision d’alléger les procédures de quarantaine, les horaires de travail des bureaux de poste ont été divisés pendant le mois sacré de Ramadhan selon les procédures établies par les autorités publiques de chaque région», précise la même source. Concernant les régions du Nord, les horaires de travail dans les établissements postaux ont été fixés de samedi à jeudi, entre 8h30 et 15h00, pour les services administratifs, les centres financiers et les établissements postaux organisés en système de brigade, et de samedi à mercredi, de 8h30 à 14h00, et jeudi, de 8h30 à 12h00, pour les établissements postaux fonctionnant en service limité, y compris les guichets annexes et centres de dépôt et de distribution. Dans la wilaya de Blida, les horaires de travail dans les établissements postaux ont été fixés de 8h30 à 12h30. Dans la région du Sud (Adrar, Tamanrasset, Illizi, Tindouf, Bechar, Ouargla, Ghardaïa, Laghouat, Biskra et El Oued), les horaires de travail ont été fixés de samedi à jeudi entre 7h30 et 14h30 pour les services administratifs, les centres financiers et les établissements postaux organisés en système de brigade, et de samedi à mercredi, de 8h30 à 14h00 et jeudi de 8h30 à 12h00, pour les établissements postaux fonctionnant en service limité, y compris les guichets annexes et centres de dépôt et de distribution. Algérie poste, qui rassure sa clientèle «de la continuité de ses services et la disponibilité permanente de la liquidité», invite les citoyens «à éviter l’affluence massive aux bureaux de poste et à respecter les consignes de prévention, à savoir éviter l’entrée en masse dans les bureaux de poste, assurer la distance de sécurité dans les files d’attente et se désinfecter les mains avant et après chaque transaction.

Tizi-Ouzou
Un dispositif spécial de lutte contre la spéculation et la criminalité
Un dispositif spécial de lutte contre la spéculation commerciale et la criminalité a été mis en place par le groupement territorial de la gendarmerie nationale à Tizi-Ouzou, à l’occasion du mois de Ramadan, a-t-on appris, lundi, de ce corps de sécurité. Au titre de ce dispositif, il a été procédé au renforcement des éléments de la gendarmerie qui participent aux opérations des brigades mixtes de contrôle de la qualité et des pratiques commerciales pour lutter contre la spéculation durant cette conjoncture sanitaire et ce mois sacré, a-t-on indiqué de même source. Par ailleurs, les points de contrôle routier ont été renforcés par des brigades cynotechniques pour lutter contre la criminalité et toute forme de trafic (drogues, armes). Comme il a été procédé à la mise en place de radar au niveau de certains points du réseau routier, pour le contrôle des usagers de la routes a-t-on ajouté. Les mesures prises depuis le début de la pandémie dans le cadre de la lutte contre la propagation du covid-19, ont été renforcé notamment au niveau de certains foyer actifs de la pandémie tel que partie littorale de la wilaya, a-t-on souligné en rappelant que les citoyens peuvent appeler le numéro vert de la gendarmerie, le 10-55 et écrire au site ‘’ppgn.mdn.dz’’, en cas d’urgence ou de dépassement.