Près de 450 brigades de contrôle ont été mobilisées par la Direction régionale du Commerce et de la promotion des exportation (DRC) de Blida, durant le Ramadhan, à travers les wilayas du Centre du pays, afin de préserver le pouvoir d’achat et la santé du citoyen, a-t-on appris mardi auprès de cette institution.
La responsable de la DRC-Blida, Samia Ababsa, a indiqué à l’APS que la DRC a engagé, par anticipation, certaines mesures en prévision du mois sacré, portant notamment sur l’intensification des interventions des services du contrôle des wilayas du Centre couverts par cette direction, à savoir Blida, Tizi-Ouzou, Bouira, Médéa, Ain Defla et Djelfa.
A ce titre 450 brigades de répression des fraudes et de contrôle des pratiques commerciales ont été mobilisées et soutenues, sur le terrain, par 56 véhicules, pour faciliter les déplacements des agents de contrôle et leur permettre d’accomplir leurs missions dans les meilleures conditions, a-t-elle ajouté.
Dans le but de préserver le pouvoir d’achat et la santé des consommateurs, il a été décidé la «révision et l’amélioration du programme d’intervention
des brigades de contrôle en l’adaptant aux spécificités du mois de Ramadhan, en définissant les activités commerciales et secteurs ciblés par les contrôles durant ce mois sacré», a fait savoir Mme Ababsa.
Ces mêmes mesures prévoient une coordination avec les bureaux d’hygiène communaux, pour assurer un suivi quotidien de la qualité des produits de consommation proposés à la vente, notamment la Zlabia et gâteaux orientaux, ainsi que des conditions de leur préparation et du respect des normes d’hygiène, selon la même source.
Mme. Ababsa a, aussi, signalé la programmation d’opérations de
sensibilisation au profit des opérateurs économiques pour leur rappeler la nécessité du respect de la chaîne de froid des produits alimentaires et d’éviter tout ce qui peut causer leur dégradation.
Il est aussi prévu l’intensification des patrouilles de contrôle des boucheries dans le cadre des brigades mixtes (commerce et services vétérinaires), pour s’assurer de la qualité et de l’origine des viandes et lutter contre l’abattage illégal.
Durant les vingt premiers jours du Ramadhan, les brigades de contrôle vont cibler les commerces de vente de fruits et légumes, des produits laitiers et dérivés et les boulangeries, alors que les dix derniers jours seront destinés au contrôle des magasins de vêtements et de chaussures, a-t-elle signalé. Selon la même responsable, la DRC-Blida prévoit, également,
l’intensification des opérations de contrôle des chambres froides et veillera à la transparence des pratiques commerciales, notamment aux plans production et distribution, dans le cadre de la lutte contre la spéculation qui affecte l’approvisionnement des marchés en denrées alimentaires et le pouvoir d’achat du citoyen. (APS)