Par Selma Allane
L’incendie qui s’est déclaré, mardi 30 décembre, à la raffinerie de Skikda, a fait 9 blessés «plus ou moins graves» parmi les onze du personnel du site, mobilisé pour une «opération de maintenance de routine» dans le complexe. Selon le ministre de l’Energie et des Mines, qui s’est déplacé sur les lieux, un des blessés a été évacué vers l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja, à Alger, pour recevoir les soins nécessaires. Mohamed Arkab a précisé que le groupe Sonatrach a mobilisé un avion spécial médicalisé pour transporter le blessé mardi soir.
Six blessés avaient quitté l’hôpital Abderrazak-Bouhara, alors que deux autres, dans un état stationnaire, le quitteront dans deux jours.
La neuvième victime est dans état «grave et nécessite des soins particuliers» à l’hôpital d’Aïn Naâdja, a encore indiqué le ministre. Le ministre, qui était accompagné du PDG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar, et du président de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH) Rachid Nadil, a fait savoir que l’accident a eu lieu en raison d’une fuite de gaz, puis d’une explosion qui a provoqué un incendie.
Les règles de sécurité appliquées lors de l’opération de maintenance «ont empêché la propagation de l’incendie», a-t-il affirmé, en ajoutant que le rapport technique «permettra d’identifier la défaillance pour éviter que de tels accidents surviennent». L’incendie qui s’est déclaré au niveau de l’unité «reforming» qui était à l’arrêt pour des travaux de maintenance «n’a eu aucun impact sur la raffinerie qui poursuit son activité», a garanti Mohamed Arkab. «La raffinerie fonctionne normalement et l’accident n’a pas causé de dégâts importants. Sonatrach a pris «toutes les mesures préventives en vue de maîtriser rapidement et circonscrire l’incendie», a-t-il encore certifié, avant d’indiquer qu’une cellule de crise a été mise en place.
S’agissant de la réalisation de l’hôpital des grands brûlés à Skikda, dont les travaux accusent un retard important, le ministre de l’Energie a fait savoir que ce projet a été inscrit auprès du ministère de la Santé «parmi les priorités de la wilaya».
La raffinerie de Skikda a connu un important accident industriel, en janvier 2004, lorsqu’une très forte déflagration au complexe de liquéfaction GNL avait endommagé trois unités de liquéfaction sur les six que comporte le complexe GL1/K. n