C’est la grande révolution en Angleterre. Après Chelsea, racheté par Todd Boehly, c’est au tour de Liverpool et de Manchester United d’être sur le marché. FSG d’un côté et la famille Glazer de l’autre ont en effet décidé de chercher leurs successeurs à la tête des deux prestigieux clubs. Et forcément, il n’y a pas foule capable de débourser de telles sommes. Rappelons que Chelsea s’est vendue pour quasiment 5 milliards d’euros. Un nom ressort quasiment systématiquement du chapeau dans ce cas de figure. Celui de Jim Ratcliffe, PDG d’INEOS et propriétaire de l’OGC Nice depuis août 2019. L’homme d’affaires anglais, âgé de 70 ans, dispose d’une fortune considérable. Mais il a vite écarté la possibilité d’acheter Liverpool. Par contre, c’est une autre histoire concernant Manchester United. Déjà parce qu’il est fan des Red Devils. Ensuite parce qu’il avait déjà sondé les Glazer il y a quelques mois au sujet d’un rachat.
«Si le club avait été à vendre cet été, oui, nous aurions probablement tenté notre chance après ce qui est arrivé avec Chelsea, mais on ne peut pas rester là à attendre indéfiniment que Manchester United soit disponible. Manchester United appartient à la famille Glazer, que j’ai rencontrée. J’ai rencontré Joël et Avram, et ce sont des gens adorables. Ce sont de vrais gentlemen, et ils ne veulent pas vendre. Le club est la propriété des six enfants du père et ils ne veulent pas vendre», avait-il déclaré il y a à peine plus d’un mois.

Pas de prix de vente officiel
Sauf que depuis 3 jours, Manchester United est sur le marché, puisque la famille Glazer a annoncé sa volonté d’amorcer un nouveau processus. Comprendre une vente totale ou partielle, ou un partenariat stratégique avec des tiers. Les premiers rapports publiés en Angleterre annonçaient un probable prix de vente compris entre 5 et 9 milliards d’euros. Mais selon nos informations, la banque mandatée (la banque Raine) pour trouver de nouveaux investisseurs n’ont pas de prix de vente à communiquer aux éventuels intéressés. Toujours selon des rapports médiatiques, Jim Ratcliffe est très intéressé et compte bien formuler une offre pour racheter Manchester United. Quand bien même il ne cesse de dire aux supporters niçois qu’il est pleinement concentrer sur le club azuréen, il ne voudra probablement pas laisser passer une pareille opportunité du côté de Manchester United. Et s’il lance une offre, elle sera digne d’être acceptée par les Glazer. Les prochaines semaines s’annoncent donc déjà décisives. n