Les forces armées marocaines et les forces armées britanniques mènent depuis le 3 novembre dernier des exercices militaires conjoints. Ces manœuvres dénommés «Desert Mountain 2022» se poursuivront jusqu’au 17 novembre, dans les régions de Marrakech et de Ben Guerir.
Selon un communiqué du commandement des forces armées marocaines, ces exercices militaires conjoints s’inscrivent dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Maroc et le Royaume-Uni. Ils visent «principalement à échanger des expériences et des expertises dans le domaine des compétences opérationnelles, à renforcer les capacités de combat en milieu urbain, et soutenir la compatibilité technique, opérationnelle et procédurale entre les unités participantes».
Les activités de cet exercice, qui se déroulent dans un environnement désertique aux conditions climatiques difficiles, concernent notamment l’échange d’expériences entre les deux forces impliquées dans le combat urbain et les tireurs d’élite, l’exploration et la destruction d’engins explosifs improvisés, ainsi que secourisme opérationnel, indique la source militaire marocaine.
«Desert Mountain» est conjointement organisé par les Forces Armées Royales et les Forces Armées Britanniques depuis 1989. L’édition de cette année verra la participation d’unités de la Gendarmerie Royale, des 1ère et 2ème Brigades d’Infanterie Parachute, du 1er Bataillon d’Atlas Hunters, et leurs homologues du 2nd Parachute Regiment de la British Air Attack Brigade 16, selon la même source. n