La liste des pharmaciens atteints du coronavirus s’allonge. Le Syndicat national des pharmaciens d’officine (Snapo) a indiqué que le nombre de pharmaciens révélés positif au test de dépistage du coronavirus est de 15, enregistrés dans plusieurs wilayas. Il indique que 8 cas sont enregistrés à Blida, 2 à Aïn Defla, 2 à Médéa, 1 à Laghouat et 1 à Tizi Ouzou. Concernant les malades guéris, leur nombre est de trois pharmaciens.
Le syndicat qui s’était déjà indigné le 18 mars dernier, alors qu’à cette date on comptait deux pharmaciens contaminés par le Covid-19, déplore aujourd’hui un premier décès des suites de coronavirus dans la corporation des pharmaciens. Il s’agit d’un professionnel exerçant à Mostaganem, mort après avoir été infecté par le coronavirus, précise le syndicat sans donner plus d’informations au nom du secret médical. Le Snapo s’alarme toujours face au manque de protection pour les professionnels de santé du fait qu’ils sont en contact direct avec des clients et patients susceptibles d’être contaminés. Selon le président du Snapo, Messaoud Belambri, le personnel officinal est hautement exposé aux risques sanitaires et épidémiologiques du fait de la spécificité de sa profession et de son activité.
Le syndicat avait demandé à la tutelle au début de la propagation de la maladie d’assurer, en particulier, des moyens de protection aux pharmaciens en produits de désinfection, masque, gants.
Avec le déficit en matière de masques, le Snapo a demandé à ses adhérents de s’équiper de masques alternatifs pour éviter la contagion du coronavirus et appelé les pharmaciens à prendre les dispositions nécessaires pour éviter la contagion. Il leur a demandé de «se lancer dans la solution locale pour la dotation en masques alternatif», donc de porter un masque artisanal pour se protéger contre le Covid-19. C’est d’ailleurs en raison de ce risque que les médecins «ont fermé leurs cabinets de peur d’être contaminés», remarque-t-il, en soulignant que les pharmaciens ont maintenu leurs activités. n