La société de distribution MD Cinéma annonce sur sa page officielle son cadeau de fin d’année aux cinéphiles algériens, soit la sortie du film « Star Wars 9 » de J. J. Abrams dans plusieurs salles, à peine quelques jours après sa sortie mondiale. A l’affiche dans les salles l’Afrique, Ibn Khaldoun, Ibn Zeydoun et au Sahel, le prix du ticket pour découvrir l’épisode final de la saga, dédié à Luke Skywalker, est fixé à 800 DA.

Très attendu par les fans des aventures de Jedi de cette galaxie, très, très lointaine, et de l’éternelle bataille contre le côté sombre de la Force, «Star Wars : The Rise of Skywalker » sera projeté dans la salle Afrique, ce lundi 23 décembre à 19 heures et jusqu’à la fin de la semaine, lors de la séance de 20 heures, selon l’Office national de la culture et de la communication (ONCI), partenaire de MD Ciné, qui souligne le fait d’être « heureux » d’annoncer au public de cinéphiles la sortie de ce 9e opus dans un communiqué parvenu à la Rédaction. L’Etablissement art et culture annonce également son partenariat avec MD Ciné pour la projection, tout au long de cette semaine et jusqu’au 4 janvier prochain, la sortie du neuvième épisode la saga intergalactique, qui a tenu en haleine, depuis quarante-deux ans, plusieurs générations de terriens, à la salle Ibn Khaldoun d’Alger et Sahel de Chéraga. A la salle Ibn Khaldoun, la séance d’aujourd’hui, 23 décembre, est prévue à 17 heures, idem pour la journée du 25 décembre prochain. Les 24 et 26 décembre, la séance est programmée à 18 heures, les 29, 31et 2 janvier, la séance est prévue à 20 heures, pour les autres jours, elle est programmée à 15 heures. Quant à la salle Sahel de Chéraga, les projections sont prévues jusqu’au 4 janvier prochains avec des séances prévues selon les jours à 15 heures, 17 heures et aussi à 20 heures. Afin de satisfaire le maximum de cinéphiles, le dernier « Star Wars » est également projeté, en partenariat avec l’Office Ryad El Feth (Oref), à la salle Ibn Zeydoun jusqu’au 28 décembre. Aujourd’hui, exceptionnellement, il y aura deux projections. La première séance est prévue à 15H et la seconde à 20H30. Toutes les autres séances sont prévues quotidiennement à 20H30.

«La Reines des neiges 2», «Jumanji, Next level» et « Maléfique 2»…
A l’occasion des vacances scolaires d’hiver, MD Ciné fête la fin de l’année avec en plus de la sortie de «Star Wars 9», la projection d’autres films inédits très attendus par le jeune public et même leurs aînés, en l’occurrence «la Reine des neiges 2», «Angry Bird 2» «Jumanji, Next Level» et «Maléfique 2». Un programme spécial pour des séances en famille ou entre amis dans les différentes salles d’Ibn Khaldoun, Ibn Zeydoun, l’Afrique et Sahel, il faudra débourser entre 600 DA ou 700 DA par personne selon les films. Pour rappel, MD Ciné s’est attelé depuis 1997 à distribuer en Algérie les films des grandes majors internationales avec pour défi d’offrir aux cinéphiles algériens le bonheur d’assister à la sortie des blockbusters, à peine quelques jours après leur sortie mondiale. Ce défi a réussi à être relevé grâce au professionnalisme de la boîte algérienne de distribution, qui a fait le pari d’investir dans des équipements de haute technologie avec projecteur DCP (Digital Cinéma Packaging) et 3D, son Dolby, et également le respect rigoureux des règles d’exploitation et de distribution. Le responsable de MD Ciné, Ryad Ayadi, nous avait confié, il y a quelque temps, que « nous distribuions de façon exclusive les films des grandes majors internationales à l’instar de Disney, 20th Century Fox, Paramount, Universal, dont nous payons les droits de diffusion. Nous sommes conformes à toute la réglementation de l’Onda et nous avons également obtenu les visas d’exploitation du ministère de la Culture. Il est important de souligner cela car c’est cette rigueur qui permet de lutter contre le piratage et de mettre en place une véritable industrie du cinéma en Algérie». Une démarche qui a donné ses fruits, puisque aujourd’hui, les files d’attente à la salle Ibn Khaldoun ou à la salle Ibn Zeydoun, à l’occasion des premières séances de films inédits, qui cartonnent au box-office mondial, est la plus belle preuve de la réconciliation des Algériens avec les salles obscures. D’autant plus qu’en misant sur la distribution de films pour le jeune public, cela est en train de créer une nouvelle génération d’enfants algériens qui reprend le chemin des salles de cinéma. Ceci parfois au grand dam des parents pour qui le prix du ticket reste, toutefois, excessif pour certaines bourses surtout pour ceux qui ont plusieurs enfants.n