Une centaine d’habitants de Kouchet El Djir ont organisé, dimanche, un sit-in devant le siège de la wilaya pour réclamer leur droit au logement.

Ce sit-in vient quelques jours après l’éboulement mortel qui a coûté la vie à Sihem, âgé de 19 ans. Les protestataires ont exhibé des banderoles sur lesquelles on pouvait lire «30 ans de souffrance», «Le logement est un droit constitutionnel ». Les protestataires, dont une partie habite non loin de la maison de la jeune Sihem, ont affirmé qu’ils vivent dans des conditions difficiles et que d’autres éboulements peuvent se reproduire, si les services concernés ne réagissent pas.
«J’habite depuis 25 ans à Kouchet El Djir, et le cadre de vie est précaire », dira une femme. Notons que durant le même temps, une dizaine de citoyens ont également protesté pour demander leur droit au logement. Il s’agit des citoyens qui ont déposé des demandes auprès de la daïra d’Oran depuis une vingtaine d’années. «On organise ce sit-in régulièrement pour réclamer des logements décents, quel est le sort de nos demandes déposées depuis 1999 ? » dira un habitant à Dar El Beïda. Pour rappel, le wali d’Oran a abordé récemment la question des habitants des caves et des terrasses, ainsi que ceux qui ont déposé des demandes depuis plusieurs années. Abdelghani Zaâlane a affirmé que ces derniers sont programmés, mais en fonction de la réception des logements.J. M.