Le bilan quotidien de la pandémie de coronavirus en Algérie, présenté hier, fait état d’un autre recul du nombre des nouvelles contaminations. C’est le quatrième jour consécutif de baisse. L’Algérie a enregistré 364 nouveaux cas confirmés de coronavirus durant les dernières vingt-quatre heures, contre 379 nouveaux cas la veille. C’est le plus bas nombre de cas enregistré depuis plusieurs semaines.
Le pays a également enregistré 10 décès durant les dernières vingt-quatre heures, ce qui représente une légère hausse comparativement aux 8 décès enregistrés la veille. Quant aux guérisons, elles sont en légère baisse et ont concerné «261 patients qui sont complètement rétablis et qui ont quitté des structures hospitalières les dernières vingt-quatre heures», contre 281 la veille, a indiqué, hier, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar.
Pour ce qui est des malades en réanimation, le même responsable a révélé que leur nombre a connu une très légère hausse. Il y a «actuellement 29 patients en soins intensifs», contre 28 la veille, a-t-il fait savoir.
Avec les nouveaux chiffres, le nombre total des cas confirmés passe à «44.146 dont 364 nouveaux cas, soit 0,8 cas pour 100.000 habitants lors des dernières vingt-quatre heures, celui des décès à 1.501 cas, alors que le nombre des patients guéris est passé à 30.978», selon les précisions du Dr Fourar données lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19.
La répartition des nouvelles infections au coronavirus révélée fait ressortie, selon le même responsable, que «14 wilayas ont recensé, toujours durant les dernières vingt-quatre heures, entre 1 et 9 cas, 11 autres ont enregistré plus de 10 cas, tandis que 23 wilayas n’ont enregistré aucun cas». La veille, 20 wilayas n’avaient enregistré aucun nouveau cas.
«La situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de prévention, dont l’obligation du port du masque et la distanciation physique», a déclaré Dr Fourar à la fin de son point de presse, l’objectif étant de casser la chaine de transmission du virus et faire en sorte de baisser les cas en cette veille de rentrée sociale, synonyme d’un retour à une forte mobilité des personnes.