C’est avec un mince avantage que Manchester City débutera le quart de finale «retour» de Ligue des Champions ce soir (20h) chez le Borussia Dortmund qu’ils ont battu 2 buts à 1 à l’aller. Une petite option pour la qualif’ que les Citizens et Riyad Mahrez devront préserver afin de rallier les demi-finales pour la première fois sous les ordres de Pep Guardiola.

Par Mohamed Touileb
C’est simple, sous la houlette du technicien espagnol, les «Skyblues» ont tout gagné sur le plan national. Il ne reste que cette couronne européenne qui leur résiste et obsède, au plus haut point, les propriétaires émiratis qui ont dépensé une fortune dans l’espoir de triompher en Ligue des Champions.

Le plafond de verre
La seule fois où le club était proche de réaliser cet exploit, c’était lors de la saison 2015-2016 quand Manuel Pelligrini avait réussi à atteindre le dernier carré avant de se faire sortir par le Real Madrid, futur vainqueur de ladite édition. L’arrivée de l’ancien entraîneur du FC Barcelone devait augmenter les chances des Mancuniens pour trôner enfin dans la compétition reine. Il n’en fut rien puisque le second pôle de Manchester reste sur 4 échecs d’affilée en quarts de finale dont un dernier contre l’Olympique lyonnais.
L’élimination par les Français lors de la séquence précédente hante même Guardiola qui a récemment reconnu que cette sortie de route l’a vraiment affecté sur le plan psychologique. D’autant plus que son équipe avait largement les faveurs de pronostics pour se débarrasser des «Gones» lors du Final 8 à Lisbonne (Portugal). Cette fois, contre le BVB, ça ne se jouera pas sur un match sec. Cependant, les «Citizens» doivent faire avec ce statut de favori qui leur colle à la peau.

Gare à Haaland !
La peur qu’ils soient rattrapés par leurs démons des quarts est là. D’ailleurs, lors de l’acte I il y a 8 jours à l’Etihad stadium, il y a eu cette grosse frayeur après l’égalisation des Allemands dans les dernières minutes de la partie avant que Phil Foden ne redonne l’avantage aux Anglais sur le fil. Un but qui devrait valoir son pesant d’or pour cette seconde manche en Allemagne pour laquelle Riyad Mahrez est attendu comme titulaire. Le Fennec devrait connaître une première présence en demies de son histoire. Néanmoins, il faudra que l’arrière-garde des actuels leaders de Premier League, qui avait craqué sur le but de Marco Reus après plus de 800 minutes sans encaisser de but en C1, parvienne à stopper la menace principale qui reste Erling Haaland, passeur décisif à l’aller et auteur de 10 buts depuis le début de la compétition. Le Norvégien peut surgir à tout moment comme il l’a montré par le passé et Kevin De Bruyne & cie ne peuvent pas se contenter que de défendre s’ils ne veulent pas se retrouver à courir derrière le score. In fine, notons que dans l’autre explication de la soirée, le Real Madrid se déplace à Anfield pour donner la réplique à un Liverpool qui a pris un 3 buts à 1 il y a 8 jours en Espagne. La mission des «Reds», vulnérable à domicile depuis un certain temps, semble compliquée.

Programme de la soirée :
Au Signal Iduna Park : Borussia Dortmund – Manchester City (20h)
A Anfield : Liverpool – Real Madrid (20h)