En déplacement en Bolivie pour leur deuxième match des éliminatoires, Lionel Messi et les Argentins ont rempli le contrat en allant s’imposer à La Paz (1-2). Une courte victoire qui a été accompagnée de quelques échauffourées autour du quintuple Ballon d’Or, à la fin de la rencontre. Courts vainqueurs de la Bolivie pour leur deuxième match des éliminatoires à la Coupe du monde 2022, les Argentins ont, une nouvelle fois, assuré l’essentiel. Une seconde victoire à 3637 mètres d’altitude au forceps, qui a de quoi soulager l’Albiceleste et Lionel Messi. Auteur d’un match compliqué, l’attaquant du FC Barcelone s’est d’ailleurs montré très expressif au moment du coup de sifflet final. Et cette attitude n’a pas du tout été du goût du clan bolivien.

«NE VIENS PAS ME FAIRE CH…»
En effet, dès la rencontre terminée, le natif de Rosario s’est accroché avec l’attaquant de La Verde, Marcelo Martins Moreno, très remonté par le comportement de La Pulga. Le préparateur physique argentin de la sélection bolivienne, Lucas Navas, s’en est également mêlé et aurait insulté le capitaine le joueur du FC Barcelone. Et ce dernier ne s’est pas laissé faire, rétorquant à son compatriote. «Qu’est-ce qui t’arrive ? Ne viens pas me faire ch…» Une réaction qui a échauffé l’ensemble des deux camps jusqu’au retour dans les vestiaires.
Si les médias boliviens se sont déchaînés sur le quintuple Ballon d’Or à l’issue de la rencontre, la presse argentine avance que les hostilités ont débuté très tôt dans la rencontre et ce, à l’initiative de l’attaquant Martins Moreno qui aurait poursuivi ses provocations pendant tout le match. Mais l’affaire a, semble-t-il, rapidement été oubliée par Messi, en témoigne son message publié sur les réseaux sociaux pour célébrer le précieux succès des siens. n