En s’imposant 4 buts à 0 au Niger mardi, l’équipe nationale a repris les commandes du quatuor «A» au Burkina Faso. Si les Fennecs sont leaders de la poule, c’est grâce à la différence de buts qui est en leur faveur. Avec +17 au compteur contre +8 pour les Burkinabés, c’est l’EN qui est virtuellement qualifiée avant deux rounds de clôturer la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2022 au Qatar. Et ça sera toujours le cas si les deux sélections se retrouvent à égalité de points au terme des 6 matchs. Explications.
Seule la défaite lors de la réception des Etalons le 14 novembre prochain pourrait empêcher les Verts de se hisser aux barrages de mars. En effet, peu importe le score de parité, la règle du but à l’extérieur ne pèsera pas selon le règlement de qualification mis en place. Ainsi, lorsque des équipes se retrouvent à égalité de points à l’issue de la dernière journée, le classement et le départage se fait selon 7 critères principaux. Néanmoins, la retenue veut qu’on précise qu’il faudra d’abord passer l’obstacle du Djibouti lors de la 5e étape avant une éventuelle finale du quartet si les camarades de Bertrand Traoré battent le Niger à leur tour.
Un goal-average très conséquent
Le tout premier sera «la meilleure différence de buts». À ce jeu, on voit mal comment le Burkina Faso, qui a un handicap de 9 buts par rapport à l’Algérie, puisse repasser devant. Pour le second critère, il s’agit du «plus grand nombre de buts marqués». La sélection Dz compte 19 réalisations après 4 rounds contre 9 buts pour son potentiel concurrent direct. Le troisième élément pris en compte est «le plus grand nombre de points obtenus lors des rencontres entre les équipes concernées». Clairement, si l’un de deux protagonistes perd, les deux éléments cités plus haut deviennent caduques.
Compte tenu de tous ces indices, on comprend que les camarades de Riyad Mahrez ont besoin de 4 points sur les 6 mis en jeu en novembre prochain pour passer. Cependant, pour faire respecter leur statut de champions d’Afrique, les protégés de Djamel Belmadi chercheront à faire le plein et se qualifier avec 16 unités sur les 18 mises en jeu. Somme toute, les Guerriers du Désert ont déjà un pied dans les deux matchs d’appui de mars.
M. T.