Des journées portes ouvertes sur la Garde républicaine sont organisées, depuis lundi dernier, à l’Odej (ex-Maison de jeunes) de Ghardaïa. Inaugurées par Azzedine Mechri, le wali de Ghardaïa, en présence des membres de la commission de sécurité de la wilaya, du colonel Amir Gharbi,

chef de service de la communication du Commandement de la Garde républicaine et ouvertes, au nom du commandant de la 4e Région militaire, par le commandant du secteur opérationnel de Ghardaïa, le colonel Mohamed Barkat, cette manifestation, qui s´étalera sur trois jours, a pour but de faire connaître au public les efforts déployés pour le développement des unités de ce corps de l’ANP chargé de la protection et de la sécurité de l’institution présidentielle et des différentes autres infrastructures dépendantes. Le public, qui s’est déplacé assez nombreux, s’est enquis, à travers des expositions, des missions des différentes unités de ce corps, dont la cavalerie, les unités de combat et de protection des résidences et installations présidentielles, ainsi que de la section musique.
Un aperçu sur les différentes unités, les accessoires de la cavalerie présidentielle et les tenues des éléments de ces unités sont également exposés aux visiteurs, qui peuvent aussi prendre connaissance du fonctionnement et des missions dévolues à ces unités, en plus des projets retenus dans le cadre du développement des capacités de ce corps. Elle permettra également à la population locale de prendre connaissance de l’activité des différentes unités de ce corps de sécurité, dont, la troupe musicale avec ses beaux atours et les sabres au clair, présente à toutes les réceptions présidentielles et sa célèbre fanfare de cornemuses, la cavalerie et les unités de combat et de protection des résidences et installations rattachées à la présidence de la République. Trois jours durant, les visiteurs ont découvert les accessoires des différentes unités de ce corps de sécurité, principalement les tenues de la cavalerie présidentielle, de la troupe de musique et, enfin, la nouvelle tenue de combat des éléments de la section d’intervention, toutes exposées pour le plaisir des yeux des jeunes et des moins jeunes. Les visiteurs, notamment les jeunes, peuvent, en outre, s’informer sur le fonctionnement, mais aussi et surtout sur les critères de recrutement au sein de la Garde républicaine, ce corps de l’ANP accessible à tout jeune âgé de 18 à 23 ans, pour suivre un stage d’officier, de sous-officier ou homme de troupe. Tout jeune candidat désireux de suivre une formation d’homme de troupe ou sous-officier devra être obligatoirement de nationalité algérienne, jouir d’une bonne constitution physique, être célibataire, mesurer plus de 1,75 m, et avoir un niveau scolaire au minimum de 2e AS. Pour ceux désireux suivre une formation d’officier, ils devront être titulaires du baccalauréat obtenu avec une moyenne de 12/20 et plus, avoir entre 18 et 21 ans au 31 décembre de l’année en cours et une toise de 1,78 m. Beaucoup de jeunes se sont dit intéressés par une carrière dans les rangs de ce corps de prestige de la République.
Selon le colonel Amir Gharbi, chef de service de la communication du Commandement de la Garde républicaine, l’événement vise à affirmer «l’image honorable de l’Armée nationale populaire, à travers les réalisations accomplies à travers le programme de promotion et de modernisation de la Garde républicaine et renforcer la relation entre l’ANP et la nation, et la consolidation de l’esprit de solidarité entre le peuple et l’armée».O. Y.