Lors de sa dernière interview à la presse espagnole, Lionel Messi n’a pas donné d’indice concernant son avenir. Alors que les rumeurs se multiplient à propos de la star du FC Barcelone, on devrait en savoir plus à partir du 24 janvier, date de l’élection du futur président blaugrana. En attendant, le flou persiste concernant Messi, qui pourrait prolonger, mais aussi s’en aller, lui qui est annoncé à Manchester City ou au PSG, là où il pourrait retrouver Neymar.
Bien que Lionel Messi pourrait être libre l’été prochain, son arrivée représentera un énorme coup, lui qui dispose d’un salaire XXL. Pour le PSG, cet aspect économique pourrait bien être un frein, à moins que Kylian Mbappé ne soit vendu au Real Madrid pour permettre l’arrivée de Messi. Aligner un trio Mbappé-Messi-Neymar serait donc impossible, mais au PSG, on en rêverait bel et bien. En effet, pour ESPN, Julien Laurens a lâché : « Le PSG ne peut pas aligner Mbappé, Messi et Neymar ? Ils disent qu’ils vont essayer, essayer de voir si c’est possible de trouver une solution ». A voir maintenant si cette solution sera trouvée pour ce gros coup qui serait historique.

L’avocat de Neymar dément pour la fête géante au Brésil
Neymar est de nouveau au centre des attentions au Brésil. Pas pour un geste venu d’ailleurs sur le terrain mais à cause d’un soi-disant projet de « fête-géante ». Pour sa part, l’agence Fabrica, spécialisée dans l’événementiel, a évoqué dans un communiqué l’organisation d’ « un réveillon qui recevra environ 150 personnes dans le respect des normes sanitaires déterminées par les organismes publics », sans citer le nom de Neymar.
Parallèlement, l’entourage du Parisien a tenu à éteindre la polémique. « Non !!! C’est un événement Fabrica. Il n’a aucun rapport avec Neymar », a réagi, lundi en soirée, l’un des avocats de la star à l’AFP. Il a ajouté que Neymar prévoyait de passer la soirée du 31 en famille. « Il est avec sa famille, avec son fils et son physiothérapeute », a-t-il déclaré.
De son côté, la mairie de Mangaratiba, ville de 41.000 habitants qui a pris des mesures de restrictions pour éviter tout rassemblement lors des fêtes de fin d’année, a indiqué à l’AFP n’avoir reçu « aucune information au sujet de cette fête ». Sur les réseaux sociaux, l’ailier, qui ne joue pas depuis sa blessure à la cheville le 13 décembre, contre Lyon, s’est contenté ces derniers jours de publier des photos de sa famille, sans aucun commentaire au sujet de ce réveillon controversé, dont il serait l’organisateur.