Le Kremlin a accusé dimanche les Etats-Unis d’«ingérence», en dénonçant un communiqué de l’ambassade américaine à Moscou publié à la veille des manifestations de protestation en Russie pour exiger la libération de l’opposant Alexeï Navalny.
La représentation diplomatique américaine avait appelé sur son site les Américains à ne pas se rendre à ces rassemblements samedi, précisant les lieux où ils se déroulaient. Ces publications «constituent indirectement une ingérence absolue dans nos affaires intérieures», a réagi dimanche le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, dans une interview à la chaîne publique russe Rossia 1, dont des extraits ont été publiés sur le site de la chaîne. «Indirectement, cela constitue un
soutien direct à l’infraction de la loi de la Fédération de Russie via le soutien des actions non autorisées», a estimé M. Peskov. Si l’ambassade de Russie aux Etats-Unis avait agi de la même manière lors des troubles sur le territoire américain, «cela aurait sûrement provoqué une sorte de malaise à Washington», a-t-il ajouté.
Le ministère russe des Affaires étrangères avait déjà dénoncé le comportement de l’ambassade, dans un communiqué, en précisant que sa direction serait convoquée pour une «conversation sérieuse». Les Etats-Unis avaient «condamnent fermement l’emploi de méthodes brutales contre les manifestants et les journalistes» lors des manifestations de samedi, dans un communiqué la nouvelle administration du président Joe Biden. n