La Sûreté de wilaya de Sidi Bel Abbès a organisé, mercredi dernier, une journée d’étude ayant pour thème « les risques de l’utilisation des réseaux sociaux sur l’enfant et les moyens pour sa protection ».
Une rencontre qui s’est tenue à l’Institut de la formation professionnelle et à laquelle ont pris part des cadres de la police chargée de la cybercriminalité et de l’Ecole de police Taïbi-Mohamed, des juges de mineurs près la Cour de Sidi Bel Abbès, les représentants des associations des parents d’élèves, la société civile, des professeurs universitaires et des cadres d’Algérie Télécom et et de la Gendarmerie nationale, ainsi des jeunes scouts musulmans. Les conférenciers ont mis l’accent sur la vigilance des parents face aux évolutions constantes des réseaux sociaux, notamment la nécessité du contrôle parental et de limiter le temps de connexion pour prémunir l’enfant du danger de l’abus de l’utilisation du monde virtuel qu’il méconnaît et cherche toujours à découvrir. L’utilisation des réseaux sociaux peut altérer la vie de l’enfant et menacer sa sécurité à cause des mauvaises rencontres sur le net, l’enfant est confronté aux risques d’être piégé par des personnes plus âgées qui le harcèlent et le menacent. Il est également confronté à des troubles psychologiques et physiques graves et des pertes de concentration à l’école et de la communication avec son entourage familial. « L’enfant est inconscient des méfaits de surfer à travers certains sites et réseaux sociaux et ne se rend pas compte de la fatalité de certains de ses actes ».
Les intervenants ont conseillé aux parents de s’initier à la maîtrise de la nouvelle technologie, notamment les réseaux sociaux pour pouvoir contrôler leur enfants. Le débat a été ouvert pour que l’assistance puisse s’imprégner d’informations et de conseils sur les moyens de protection de leurs progénitures contre l’abus de l’utilisation de l’Internet et des réseaux sociaux.
N. B.