Présent lundi dernier dans la wilaya de Tissemsilt, dans le cadre d’une visite de travail qui l’a notamment conduit à la maison de la culture Mouloud-Kacim-NaïtBelkacem, le ministre de la Culture Azzeddine Mihoubi est revenu, rapportait hier l’APS, sur la politique que suit son secteur en vue de la relance de l’industrie cinématographique.

En effet, sans toutefois donner de calendrier précis, le ministre a fait savoir que son département s’oriente actuellement vers l’ouverture d’un grand nombre de salles de cinéma au niveau national. Une annonce qui confirme ce qu’il avait déjà déclaré en décembre dernier depuis la wilaya de M’Sila, que depuis le lancement de son programme, 80 salles de cinéma sur les 400 que compte le pays avait déjà bénéficié d’opérations de restauration et d’équipement. Programme initié dès juin 2015, le ministre de la Culture avait précisé alors que 95% des salles du pays étaient « fermées et non exploitées », avant d’appeler, en août de la même année, le secteur privé à investir dans la culture et plus spécialement dans la construction de multiplex mais aussi d’infrastructures dédiées à la production cinématographique. A ce propos, il a fait savoir lundi dernier que le secteur de la culture avait enregistré plusieurs investissements portant notamment sur la réalisation de « complexes cinématographiques ». La relance de l’activité des salles de cinéma, le ministre la place dans un contexte plus large, celui d’une politique de « diversification de l’acte culturel dans le pays ». Azzeddine Mihoubi, qui a annoncé l’ouverture prochaine de salles de spectacles, de théâtre et de cinéma à Tissemsilt, a également fait savoir que la région, qui compte déjà un grand nombre de manifestations culturelles et où le taux d’adhésion aux établissements culturels est supérieur à la moyenne nationale, devrait bénéficier à l’avenir de l’organisation d’un nouveau rendez-vous culturel annuel mis en place en concertation avec les instances culturelles locales pour permettre à la wilaya de relancer son développement et son épanouissement culturel.