Depuis le début de l’année, l’Agence nationale de développement de l’investissement a procédé au lancement officiel de sa chaîne TV sur la plate-forme vidéo de Youtube.

L’outil regroupe un ensemble de vidéos ayant trait à la promotion de l’Algérie en matière d’investissements et aux activités de l’Agence. Elle veut ainsi faire connaître en Algérie et à l’international les opportunités d’investissement qu’elle juge «attrayantes». Le pays veut plus d’investissements pour réduire la facture d’importation de plus de 50 milliards de dollars. Cette ambition est aussi suscitée depuis des années par le plan d’investissements publics de 262 milliards de dollars pour la période 2015-2019, et ce, dans des secteurs «porteurs avec des projets maturés et ficelés». Le guichet unique décentralisé est l’un des atouts mis en exergue. D’ailleurs, des journées d’information sur le financement des projets d’investissement étaient organisées l’année dernière en collaboration avec les banques et la Caisse de garantie des crédits d’investissements pour la PME. Les Chambres d’artisanat et de commerce ainsi que des associations et des clubs économiques participent aussi en compagnie des opérateurs économiques à ces animations des différents acteurs impliqués dans l’incitation et l’encouragement de l’investissement et la création d’entreprises.
Les rencontres sont consacrées à la promotion des opportunités d’investissement dans les activités et les créneaux porteurs à développer localement ainsi qu’à la vulgarisation du dispositif et des différentes mesures de soutien à l’entreprenariat qui procurent aux opérateurs économiques des avantages privilégiés et importants, tant en matière d’exonérations fiscales et parafiscales sur une durée étendue que pour le financement de projets et l’acquisition d’assiettes foncières.
Il y a aussi la Bourse de partenariat qui constitue un des outils essentiels mis en place par l’Agence nationale de développement de l’investissement pour booster l’investissement et faciliter la mise en relation d’affaires entre les partenaires potentiels nationaux et étrangers. Les offres et modalités de financement et de garantie des investissements sont aussi déclinées.
Parmi les atouts déclinés, figurent «la disponibilité de richesses naturelles importantes» étant donné que les informations de 2016 font ressortir que le pays est le 18e producteur de pétrole et le 12e exportateur comme il est à la 15e place en matière de réserves mondiales pétrolières prouvées sans omettre que c’est également le 5e producteur et 3e exportateur de gaz. A ce titre, il est 3e fournisseur de l’Union européenne en gaz naturel. D’ailleurs, l’Algérie occupe la 7e place dans le monde en matière de ressources prouvées en gaz et elle est le 4e fournisseur énergétique total de l’Union européenne. L’ANDI poursuit en soulignant qu’elle est la 4e puissance économique dans le monde arabe selon l’Organisation arabe de garantie des investissements, comme il est le 2e plus gros détenteur de réserves officielles de change après l’Arabie saoudite.