de Guardiola qui intrigue : Mahrez poussé vers la sortie par Manchester City ?

À une année de l’échéance de son contrat actuel, Riyad Mahrez n’a toujours pas été prolongé par Manchester City. Bien qu’il réalise sa saison la plus productive en termes de statistiques, l’Algérien se contente de bouts de matchs en Premier League. Un statut qui contraste avec un temps de jeu très conséquent en Champions League où il s’est montré très performant malgré une élimination en demi-finale face au Real Madrid. La manière dont Pep Guardiola «manage» son élément le plus prolifique reste, comme toujours, paradoxale par moments.

Par Mohamed Touileb
Cette saison, Riyad Mahrez aux douze matchs de son équipe en UEFA Champions League. En revanche, on ne peut pas dire que Pep Guardiola l’utilise fréquemment en Premier League. D’ailleurs, lors des 7 dernières journées, il n’a été titularisé qu’une seule fois.

La théorie de la CAN ne tient plus
Clairement, il est difficile d’y trouver une logique managériale. En effet, lors de la première partie de saison, on pensait que son entraîneur ne l’intégrait pas trop dans ses plans pour le championnat car il y avait la CAN-2021 en janvier. Avant cette compétition, le temps de jeu du «Fennec» était famélique dans l’épreuve domestique avec 2 titularisations seulement lors des 12 premières étapes pour 7 entrées en jeu et 3 fois où il avait suivi ses coéquipiers depuis le banc. Après le retour d’une CAN-2021 désastreuse, Guardiola s’est mis à utiliser le capitaine de l’EN plus fréquemment. On pouvait recenser 4 titularisations lors des 6 sorties ayant suivi le rendez-vous continental. Mais voilà que le coach a décidé de se passer de Mahrez depuis le début avril. Les chiffres sont inquiétants.

Pourtant, son ratio en PL est remarquable…
Au total, c’est 137 minutes jouées sur 630 potentielles en PL pour une copie de 1 but et 1 passe décisive. Naturellement, ce management affecte ses statistiques alors qu’il était le Citizen le plus prolifique dans chacune des compétitions disputées par les Mancuniens depuis l’entame de l’exercice. D’ailleurs, le gaucher est décisif toutes les 84 minutes en Premier League avec ses 11 pions et 5 offrandes en 26 apparitions (1345 minutes). Aussi, en LDC, il a commencé 11 des 12 tests pour un bilan de 7 réalisations et 2 «assists». Là aussi, aucun de ses compères n’a de meilleurs chiffres que lui. Clairement, l’ancien pensionnaire de Leicester City était dans une bonne dynamique. Mais Guardiola est en train de le freiner.
Est-ce un message pour lui signifier qu’il le conçoit comme un joueur de tournoi ? Ou c’est un message indirect pour lui faire comprendre qu’il n’est pas si indispensable que cela et qu’il devrait accepter une offre financière revue à la baisse pour le prolonger ? On ne peut rien affirmer. Mais l’intrigue est là. En tout cas, l’AC Milan bondirait sur l’occasion si la proposition des «Skyblues» ne font pas une proposition à la hauteur. n