Par Nadir Kadi
A quelques mois de la saison estivale et après deux années de «mesures sanitaires» contraignantes, le très attendu «programme supplémentaire» des vols d’Air Algérie est officiellement entré en application hier. Le secteur des transports avait fait savoir, dès dimanche, qu’il prévoyait l’ajout d’un total de 64 vols par semaine, dont 60 sur le réseau européen, ainsi que 4 vols supplémentaires vers le Moyen-Orient et l’Afrique. Une augmentation significative du trafic aérien qui laisse présager une baisse des prix du billet. Cependant, les tarifs affichés par les principales compagnies, pour les 3 prochains mois, restaient hier dans une moyenne de 60 000 dinars pour un aller-retour Alger-Paris-Alger.
Et effet, desserte particulièrement fréquentée, la priorité pour le ministère des Transports semble avoir été d’augmenter l’offre pour les vols entre l’Algérie et la France avec 49 vols hebdomadaires supplémentaires. Le nouveau programme fait passer le nombre de vols hebdomadaires de 9 à 28, soit une augmentation de 19 liaisons par semaine, pour la seule desserte Alger-Paris. Quant au programme des vols de la compagnie nationale entre l’Algérie et les autres villes de France, il comprend entre autres la réouverture des dessertes Alger-Lyon, avec 7 vols hebdomadaires, Oran-Lyon (3 vols par semaine), Constantine-Lyon (3 vols par semaine), Alger-Toulouse (2 vols), Oran-Toulouse (3 vols), Alger-Nice (2 vols), Alger-Lille (4 vols par semaine) ou encore Alger, Oran et Constantine vers Marseille avec une moyenne de 2 vols supplémentaires par semaine pour les trois lignes. Quant aux programmes d’Air Algérie avec les autres pays d’Europe ainsi que le Moyen-Orient et l’Afrique, il s’agit notamment de «l’ajout» de 3 vols par semaine sur la ligne Alger-Istanbul, la réouverture des lignes Alger-Milan et Alger-Bruxelles avec 2 vols par semaine chacune, l’ajout de 2 vols pour les lignes Alger-Londres, Alger-Genève, Alger-Dubaï et Alger-Le Caire. Un vol par semaine a également été ajouté sur les lignes Alger et Dakar. Nouveau programme présenté par le secteur des transports comme une «première phase» lancée «en application de la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, portant renforcement du programme actuel des vols d’Air Algérie vers les destinations internationales». Il est notamment à noter qu’aucune nouvelle desserte n’a, pour le moment, été ajoutée vers l’Amérique du Nord, Air Algérie aurait toutefois obtenu, selon des sources de presse, la possibilité d’ouvrir deux vols supplémentaires durant la saison estivale. Pour rappel, le projet d’un «programme supplémentaire» des dessertes d’Air Algérie avait été communiqué, une première fois, le 9 mars dernier mettant en avant que la compagnie nationale proposerait «108 vols internationaux par semaine». Ce programme avait toutefois été annulé dès le lendemain, 10 mars, en parallèle mais sans lien apparent, du limogeage du ministre des Transports Aïssa Bekkai pour «faute grave dans l’accomplissement de ses fonctions». Par ailleurs, il est également à souligner que la nouvelle annonce de «64 vols hebdomadaires supplémentaires» avait été communiquée le 24 mars par le ministère des Transports. Une annonce tout aussi éphémère et dont la suppression des pages des réseaux sociaux du ministère avait précédé la nomination par la Présidence de la République d’Abdallah Moundji au poste de ministre des Transports «en remplacement de Aïssa Bekkai». <