Par Sihem Bounabi
Alicante Full et 80% des billets Marseille/Alger vendus ! En moins de 24 heures après le lancement de la vente de réservations des billets du nouveau programme d’été renforcé des traversés maritimes de la compagnie nationale Algérie Ferries, la majorité des tickets des traversées avec l’Espagne et la France a été vendue.
C’est ce qu’a annoncé, dans la matinée d’hier, Karim Bouzenad, Directeur commercial de l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV), qui a affirmé, que dès la matinée, le lundi 23 mai, suite à la mise en vente des billets toutes les places pour la ligne Oran/Alicante ont été vendues pour les traversées prévues pour le mois de juin, juillet, août et septembre.
Pour les liaisons entre Marseille et Alger, il annonce que 80% des billets ont été vendus et que les mois de juillet et août sont quasiment complets, à part quelques rares dates qui peuvent être encore disponibles.
Concernant la forte demande sur Alicante, il explique qu’elle est due à la réduction du nombre de liaisons maritimes qui est d’une seule traversée par semaine alors qu’avant la pandémie, elle était d’une traversée par jour. Tandis que pour les liaisons maritimes avec Marseille, il estime que même si le nombre de traversées a été augmenté à trois par semaine dès le début de juin, cela reste insuffisant pour répondre à la forte demande de la communauté algérienne installée en France. D’autant plus que la période estivale coïncide avec les vacances scolaires et la célébration de l’Aïd El Adha, que la plupart des émigrés veulent célébrer avec leurs proches en Algérie après près de trois ans de séparation.
Interrogés sur les difficultés à accéder sur la plateforme numérique de réservation de la compagnie maritime, il explique que le site a connu une panne temporaire suite à la forte demande enregistrée où plus de 10 000 demandes ont été enregistrées. Il affirme toutefois que la panne a été réparée et le site de réservation est de nouveau opérationnel.
Interpellé sur la nécessité de trouver des solutions à la détresse de nombreux Algériens qui n’ont pas réussi à décrocher le précieux billet de la traversée maritime, Kamel Bouzenad confie à demi-mots que face à cette situation, le gouvernement devrait prendre dans les prochains jours des décisions pour l’augmentation des dessertes maritimes. Il a affirmé dans ce sillage que la compagnie est prête matériellement, commercialement et humainement, dans la minute qui suivra la décision des autorités «d’augmenter les dessertes» assurant que «les bateaux et leurs équipages sont prêts, la reconversion du programme commercial se fait rapidement. Il suffit que le gouvernement donne des instructions et on est capable dès demain d’augmenter le nombre de dessertes». Concernant la flotte mobilisée pour cette saison estivale, il annonce que le navire Tarek Ibn Ziyad reprendra du service dès la fin du mois de juin prochain.
Par ailleurs, sur le registre du prix des billets de la traversée, décrié comme excessif sur les réseaux sociaux, le directeur commercial de la compagnie maritime affirme que, suite aux instructions du président de la République, le prix pratiqué par Algérie Ferries a été revu à la baisse de plus de 50%. Soulignant que c’est certainement cette baisse des prix qui est attractive par rapport aux autres compagnies maritimes concurrentes qui peut également expliquer l’afflux massif sur les réservations.
Un aller-retour
à 270 euros
Il énumère ainsi les prix par Algérie Ferries qui sont passés de 464 à 270 euros pour un aller-retour, une personne avec véhicule, 738 euros, deux personnes avec un véhicule, 1 800 euros, pour quatre personnes, 1 040 euros.
Il invite le voyageurs à être vigilant au moment de prendre les réservations car il y a trois formules proposées, trois mois, six mois et une année. La meilleure formule pour les estivaliers est «Hana» avec des billets promotionnels de 50% de réduction.
Karim Bouznad explique, également, que l’augmentation des prix des billets des traversées par rapport à ceux pratiqués avant la pandémie, à cause de l’impact des augmentations des tarifs et taxes portuaires ont triplé ainsi que le prix des soutes – à 54 000 DA la tonne, elles sont facturées aujourd’hui à 200 000 DA la tonne.
Il rappelle également que la compagnie maritime a subi des pertes financières s’élevant à 15 milliards de dinars à cause de la pandémie de la Covid. Toutefois, il assure que les opérations de reconversion des billets qui n’ont pas été utilisés à cause de la fermeture des frontières maritimes durant la pandémie de la Covid ont débuté en janvier dernier. Expliquant que la majorité ont reconverti leur billet pour de nouvelles dates et environ 10% des clients ont préféré être remboursés.
Dans un autre registre et un souci de faciliter la vie des concernés, les procédures administratives pour l’entrée des véhicules en Algérie, une convention avec les services concernés a été signée et dès cette semaine, des équipes maritimes de la Douane et de la Police sont à bord du navire tout au long de la saison estivale afin d’écourter les longs temps d’attente du débarquement des passagers avec véhicules. Il ajoute qu’en ce moment, avant le lancement du nouveau programme de traversées, dès le début du mois du juin, 620 véhicules en moyenne entreront en Algérie par voie maritime chaque semaine. <