L’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE) a élaboré un programme pour la conversion courant 2021 de l’essence en gaz de pétrole liquéfié (GPL) pour 200.000 véhicules, a-t-on appris auprès de cette agence.

Il s’agit d’un programme financé par le Fonds national de maîtrise de l’énergie (FNME) pour la promotion du GPL, dont le principal bénéficiaire est le citoyen, a souligné le responsable de la communication, de la formation et de la coopération au niveau de cette agence Moussaoui Tahar en marge de la 11e édition du Salon des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable, qui devra se clôturer mercredi au Centre des conventions d’Oran (CCO). «Un véhicule qui fonctionne au gaz de pétrole liquéfié a un double avantage écologique et économique. En plus du coût, ce carburant est considéré moins polluant que les autres», a-t-il rappelé. Sur un autre registre, l’APRUE travaille, depuis quelques mois, à l’élaboration de cahiers des charges spécifiques à l’efficacité énergétique et l’isolation thermique dans les nouvelles constructions, destinés aux opérateurs économiques, a fait savoir M. Moussaoui. Dans ce sens, il a signalé que l’APRUE a récemment signé un mémorandum d’accord avec le ministère de l’Habitat pour la mise en place de cahiers des charges spécifiques à l’efficacité énergétique et l’isolation thermique pour les nouvelles constructions, déclarant «nous travaillons depuis trois mois sur ces cahiers des charges qui seront vulgarisés dans le secteur de l’habitat et de la construction». L’APRUE, qui est passé sous la tutelle du ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, a élaboré tout un programme pour la réduction de la consommation énergétique et atteindre pas moins de 10% d’économie d’énergie, a souligné M. Moussaoui. Il s’agit d’un programme qui touche aussi bien les citoyens, les opérateurs, les industriels et les promoteurs immobiliers, a-t-il précisé. (APS)