Un projet de partenariat est en cours de préparation entre le groupe public d’industries pharmaceutiques «Saïdal» et l’entreprise pharmaceutique danoise «Novo Nordisk» pour la production locale de l’insuline à partir de 2021-2022, a indiqué le ministère de l’Industrie pharmaceutique dans un bilan sur les réalisations du secteur au titre de l’exercice 2020. Ce projet commun est actuellement en cours d’élaboration, précise la même source, rappelant que le premier responsable du secteur, Lotfi Benbahmed a affirmé, il y a quelques jours, que l’Algérie avançait à pas sûrs vers une autosuffisance dans la production de l’insuline. Le bilan du ministère a rappelé les projets d’industrie pharmaceutique inaugurés en 2020, citant notamment l’inauguration, en septembre dernier, d’une chaîne de production du Varenox, un biosimilaire de l’Enoxaparine injectable, avec une capacité de production pouvant atteindre 75.000 unités/jour, un projet qui permettra de «renoncer à l’importation de ce médicament qui coûte plus de 60 millions de dollars». En novembre 2020, une convention de partenariat a été signée entre les laboratoires Saïdal et Pfizer pour la production locale des produits à forte valeur ajoutée, notamment les médicaments anticancéreux. En Décembre de la même année, un mémorandum d’entente a été signé entre Saïdal et la société sud coréenne CKD OTTO pour la fabrication, dans une première étape, de six types de médicaments anticancéreux. Les entreprises de fabrication des produits anti-Covid 19 sont accompagnées, faisant passer le nombre des producteurs des masques de prévention de 4 à 12 producteurs, pour une capacité de production quotidienne de 790.000 masques chirurgicaux et de 130.000 masques de type KN95. <