Les prévisions de production d’huile d’olive sont «appréciables» malgré les incendies ravageurs de l’été dernier, a-t-on appris de la direction locale des services agricoles (DSA). Selon le chef de service Organisation de production et appui technique (OPAT), auprès de cette direction, Nadir Boussa, une production d’environ 12,3 millions de litres d’huile d’olive est attendue cette saison à travers la wilaya, observant que «la campagne oléicole 2021/2022 aurait pu être exceptionnelle, si ce n’était les incendies, elle est toutefois bonne du point de vue rendement et acceptable en termes de production d’huile», a-t-il dit. Rappelant que la production oscille d’excellente à faible de saison en saison, en raison du phénomène de saisonnement de la variété d’olive Chamlal qui domine les vergers de la wilaya et qui est productive une année sur deux, M. Boussa a relevé que la wilaya «aurait pu réaliser cette année une production de 19 millions de litres d’huile comme ce fut le cas durant la saison 2019/2020, voire plus». Toutefois, la production de cette saison 2021/2022 sera meilleure que celle de la saison écoulée (2020/2021) et qui a été d’un peu plus de 7 millions de litres d’huile, a-t-on observé de même source. «La filière oléicole, a été certes affectée par les incendies du mois d’Août dernier qui ont ravagé environ 11.000 hectares d’oliviers, toutefois, l’Etat a engagé des mesures à même de la relancer, par notamment, des travaux d’assainissement des sites incendiés et des programmes de taille, de greffage de replantation des vergers brûlées», a ajouté M. Boussa. Ces travaux confiés à l’Entreprise régionale de Génie rural (ERGR) Djurdjura, filiale du Groupe de génie rural (GGR) seront effectués au cas par cas, selon le niveau d’atteinte du verger incendié. Des tailles de régénération légères ou sévères, des opérations de greffage ou de plantation, seront menées avec l’implication des agriculteurs concernés, a expliqué le chef de service OPAT. A ce propos, il a indiqué qu’un travail de proximité a été lancé par la DSA au niveau des zones incendiées pour évaluer le degré d’atteinte des sites et décider avec les agriculteurs des mesures à entreprendre pour la reconstitution des vergers. «Nous avons lancé une opération de signature d’engagements par les sinistrés concernant les travaux qu’ils souhaitent mener sur leurs parcelles» a-t-il fait savoir. «Nos spécialistes leur donnent des conseils sur les opérations de réhabilitation à mener (plantation, greffage, taille de régénération) et à eux de décider de ce qu’ils souhaitent faire» a expliqué M. Boussa qui a précisé que ces travaux de réhabilitation seront menés par l’ERGR Djurdjura alors que l’entretien du verger sera à la charge de l’agriculteur. A noter qu’une production de plus de 12,255 millions de litres d’huile d’olive est attendue durant la saison oléicole 2021/2022 à Tizi-Ouzou, a-t-on appris de la chargée de la filière oléicole au niveau de la DSA, Samia Hadjih, qui a indiqué que le coup d’envoi de la campagne, sera donné mercredi à partir de la localité d’Ifigha. Cette production prévisionnelle sera réalisée grâce à une récolte prévisionnelle de 665 516 qx d’olives prévue sur une superficie productive de plus de 27 289 Ha et un rendement en huile de 18 litres d’huile par quintal, a-t-elle ajouté. (APS)