Les ministres de l’Energie, Abdelmadjid Attar et de la Transition Energétique et des énergies renouvelables, Chemseddine Chitour, ont co-présidé hier mardi à Alger une réunion consacrée au programme indicatif 2021-2030 des moyens de production de l’électricité.
Des directeurs centraux des deux secteurs, des présidents de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft), de l’Aprue, de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG), de l’Autorité de Régulation des Hydrocarbures (ARH) et du PDG du Groupe Sonelagz prennent part à cette réunion organisée au siège du ministère de l’Energie. A l’ouverture des travaux, le ministre de l’Energie a souligné que cette importante réunion s’inscrit dans le processus de la réflexion sur l’avenir énergétique de l’Algérie impliquant les principaux acteurs du secteur énergétique, notamment les agences et les entreprises de production.
Cette rencontre s’inscrit, également, dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie et politique énergétique, de l’économie d’énergie à travers des actions précises et des objectifs à atteindre.
Au programme de cette réunion, il est question d’un état des lieux des capacités actuelles de production, des actions devant être menées pour réaliser des projets de productions d’énergie renouvelable, en termes de programmes, de moyens de financements et d’échéances, ainsi que des objectifs à atteindre à court, moyen et long terme.
A la fin de la réunion les deux ministres devront animer une conférence de presse durant laquelle ils évoqueront les principaux axes du programme énergétique envisagé à l’horizon 2030.